Campagne majeure de financement
du 125e anniversaire de la fondation de l'Université Sainte-Anne (1890-2015)

Engageons-nous pour la réussite de nos étudiant.e.s


[Open this page in English]

Seule université de langue française en Nouvelle-Écosse, l'Université Sainte-Anne est également l'une des institutions postsecondaires les plus anciennes du Canada. Aujourd'hui, elle souhaite poursuivre son développement et la réalisation de sa mission.

L'Institution joue un rôle unique puisqu'elle est la seule à répondre aux besoins éducatifs en français de la population acadienne, francophone et francophile de la Nouvelle-Écosse. Présente dans les quatre coins de la province avec son réseau de cinq campus, elle offre des programmes universitaires et collégiaux, des programmes d'immersion française, et des formations sur mesure. Elle est l'université de l'Acadie de la Nouvelle-Écosse et ouvre également ses portes aux francophones et aux francophiles du Canada et d'ailleurs.

Faire un don!

Message des coprésidents de la campagne 2013-2018

Ouverte sur le monde, l'Université Sainte-Anne est une institution phare pour les communautés acadiennes et francophones de la Nouvelle-Écosse. Sa présence aux quatre coins de la province répond adéquatement aux besoins des populations acadiennes et francophones puisqu'elle offre des programmes universitaires et collégiaux en français ainsi que des programmes d'immersion en français langue seconde. Son campus principal situé à Pointe-de-l'Église est la preuve qu'une institution postsecondaire peut offrir un cadre d'apprentissage idéal dans un milieu rural.

L'Université Sainte-Anne souhaite se donner un nouvel élan en augmentant ses ressources financières pour offrir davantage de services communautaires, attribuer plus de bourses aux étudiant.e.s, et améliorer ses infrastructures. Elle désire également se doter d'outils de recherche et de développement et poursuivre ses efforts en matière d'écologie pour faire de son campus principal le campus le plus vert au Canada.

Nous vous invitons à participer au développement de notre Institution en contribuant généreusement à notre campagne de financement. Votre générosité permettra à nos étudiant.e.s d'atteindre l'excellence académique.

Notre contribution collective permettra à l'Institution de se développer et de s'investir durablement dans la vitalité des communautés acadiennes et francophones de la Nouvelle-Écosse. En effet, l'Université Sainte-Anne joue un rôle primordial : elle forme aujourd'hui les leaders de demain, ceux qui amélioreront le contexte social, éducatif et économique de notre province. Nous aimerions vous remercier très sincèrement pour votre participation et nous vous assurons que vos dons seront investis de façon responsable dans le but d'améliorer l'avenir de notre Université.

Louis E. Deveau et Noël Després,
Coprésidents de la campagne

Message du recteur de l'Université Sainte-Anne

En tant que recteur et vice-chancelier de l'Université Sainte-Anne, je vous invite à souscrire à nos projets et à participer à notre destinée en vous engageant dans la campagne de financement à l'occasion du 125e anniversaire. Pour une petite institution comme la nôtre, le parcours jusque-là accompli est tout à fait remarquable et nous nous devons de rendre hommage aux fondateurs et aux milliers de personnes qui ont contribué à faire de notre Institution ce qu'elle est devenue aujourd'hui.

La communauté universitaire déploie tous les efforts possibles pour faire de l'Université Sainte-Anne une institution de marque qui rayonne dans la francophonie de la province, du pays et du monde. Les étudiant.e.s sont au coeur de nos préoccupations et nous créons chaque jour un milieu d'apprentissage unique dans lequel les professeurs et les membres du personnel travaillent avec les meilleures conditions. Nous souhaitons poursuivre notre engagement en mettant à disposition du corps professoral les meilleures ressources pour offrir une formation de qualité qui permettra à nos finissant.e.s de se tailler une place de choix dans la société de demain.

Ensemble, participons à la réussite de nos étudiant.e.s !

Allister Surette
Recteur et vice-chancelier

 

Notre université

CarteNS 2013 bleuLa mission de l'institution se définit de la manière suivante :

« Ancrée en Acadie de la Nouvelle-Écosse1, axée sur le développement de la communauté et ouverte sur le monde, l'Université Sainte-Anne offre, selon une approche personnalisée, une occasion unique d'apprentissage, de découverte et d'épanouissement en français ».

Au cours des dernières années, nous avons multiplié les efforts pour offrir un enseignement de qualité et varié aux étudiant.e.s. L'Université souhaite diversifier son offre de programmes universitaires et collégiaux et offrir aux professeurs la possibilité de s'engager et d'impliquer leurs étudiant.e.s dans des programmes de recherche et de développement axés sur l'excellence. Dans ce sillage, nous voulons également améliorer nos infrastructures, notamment les résidences et le gymnase, et remplacer nos autobus afin d'enrichir l'expérience universitaire des étudiant.e.s.

L'Université Sainte-Anne possède un réseau de campus dans les régions de Halifax, de Petit-de- Grat, de Pointe-de-l'Église, de Saint-Joseph-du-Moine et de Tusket. Ces campus sont dotés de technologies de pointe permettant l'enseignement à distance qui offrent des cours sans que les étudiant.e.s aient besoin de parcourir de grands trajets. Les cinq campus offrent certains cours et programmes qui répondent directement aux besoins de la population et de la communauté.

L'Université souhaite également se doter d'installations de recherches modernes et de chaires de recherche dans des domaines identifiés comme prioritaires dans sa planification stratégique. Ces ressources permettront à l'université d'assumer pleinement son rôle au sein de la communauté et de contribuer à sa vitalité et à son épanouissement.

Le plan stratégique 2013-2018 présente plusieurs priorités de développement de l'Institution axées sur le recrutement étudiant, la réussite étudiante, l'ancrage dans le milieu, la notoriété de l'Institution et le développement d'une culture de l'excellence en recherche et en développement. Ces priorités permettent également de cibler les besoins de l'Institution en matière de ressources humaines, de stabilité financière et d'infrastructure dans le cadre de la présente campagne majeure de financement.

1 L'Acadie de la Nouvelle-Écosse comprend toute personne, tout organisme et toute institution qui participent au projet de faire vivre la langue française, les cultures et les communautés acadiennes et francophones en Nouvelle-Écosse (Acadiens, autres francophones, anglophones et allophones).
 

L'Université Sainte-Anne de demain

La vision de l'Université Sainte-Anne est la suivante : « L'Université Sainte-Anne est l'une des institutions de marque de la francophonie canadienne, reconnue pour l'excellence de ses programmes et les réussites de ses diplômés. Son expérience unique est légendaire ».

L'Université Sainte-Anne veut poursuivre son élan vers l'avenir en inculquant une culture de l'excellence par un processus continu de révision et d'amélioration de ses programmes et par un meilleur appui aux étudiant.e.s dans le cadre de leur formation académique. En offrant un encadrement de qualité, en mettant à disposition des professeurs des outils pour améliorer leur enseignement et poursuivre leurs travaux de recherche dans des conditions idéales, l'Université a à coeur de favoriser la quête de nouveaux savoirs et le développement de nouvelles connaissances. Ainsi, le développement des campus dans le but de mieux répondre aux besoins des communautés demeure une préoccupation importante pour l'Institution.

Plusieurs défis se présentent à l'horizon : l'enjeu démographique des communautés acadiennes et francophones de la province, la compétition accrue des institutions dans le recrutement des étudiant.e.s francophones et francophiles, les compressions budgétaires dans le financement des institutions postsecondaires de la Nouvelle-Écosse. L'Université Sainte-Anne doit poursuivre ses efforts pour augmenter sa notoriété et son image de marque et jouer un rôle d'avant-garde dans la préservation de la langue et la promotion de la culture acadienne.

L'Université Sainte-Anne doit également accentuer ses efforts pour maintenir les liens avec les Ancien.ne.s étudiant.e.s, afin que ceux-ci jouent pleinement leur rôle d'ambassadeurs. Une campagne majeure de financement comme celle que nous menons actuellement a besoin du soutien indéfectible de ses Anciennes et Anciens, témoignage de l'expérience inoubliable qu'ils ont vécue lors de leur séjour dans leur alma mater. À l'avenir, nous voulons renforcer les liens en les engageant davantage dans des projets de développement pour soutenir les futur.e.s étudiant.e.s qui fréquenteront bientôt l'Université Sainte-Anne.

 

La campagne du 125e anniversaire

En donnant généreusement à la campagne 2013-2018 « Engageons-nous pour la réussite de nos étudiant.e.s », vous allez contribuer à la formation d'une nouvelle génération de leaders francophones et francophiles fiers et engagés, ceux qui façonneront notre société.

Parmi les objectifs de la campagne, signalons l'augmentation du fonds de bourses, la rénovation des résidences vertes de Pointe-de-l'Église, ainsi que la construction d'un nouveau campus à Halifax. Pour améliorer le bien-être des étudiant.e.s, nous prévoyons de rénover le gymnase, d'acheter un nouvel autobus et de mettre en place plusieurs services d'appui à l'apprentissage. Pour assurer l'ancrage dans le milieu, nous prévoyons d'établir des installations de recherche et de développement modernes (le Laboratoire d'innovation en science et en industrie et les serres), de développer les infrastructures du Centre de recherche marine à Petit-de-Grat, de bonifier le Centre de l'entrepreneuriat, d'installer un équipement à fort rendement énergétique pour la piscine et de rénover la salle de conditionnement physique sur le campus de Pointe-de-l'Église.

Pour augmenter la visibilité de l'Institution, il est également proposé d'installer des panneaux routiers sur la Route 101 ainsi qu'une enseigne électronique à l'entrée du campus principal. Pour participer pleinement à l'écotourisme, l'Université propose de bâtir un nouveau phare équipé d'une station de recherche et d'un observatoire. Enfin, dans la poursuite de la culture de l'excellence en recherche et en développement, nous envisageons de mettre sur pied une chaire de recherche en innovation et en entrepreneuriat, et un centre de recherche pluridisciplinaire.

 

Recrutement étudiant

Augmenter le fonds de bourses : 500 000 $

Des francophones en milieu minoritaire, des frais de scolarité élevés, une ruralité importante, un secteur postsecondaire très concurrentiel, ce sont là quelques-unes des réalités de la Nouvelle-Écosse. Pour que les étudiant.e.s de notre Institution puissent faire face à ces difficultés, il est important de pouvoir leur offrir des bourses qui leur garantiront un accès à l'université comparable à celui de la population anglophone vivant en région urbaine.

Rénover les résidences / résidences vertes : 500 000 $

La tenue et l'apparence des résidences sont des facteurs très importants qui garantissent aux étudiant.e.s une meilleure qualité de vie, augmentent leur rétention et assurent une image de marque lors du recrutement. Il est capital de poursuivre la rénovation des résidences dont la première construction remonte à 1963. Dans la lignée de notre projet « campus vert », il est également primordial de les moderniser en les équipant de technologies de pointe pouvant produire des énergies renouvelables et moins coûteuses.

Construire un nouveau campus à Halifax : 1 000 000 $

Près d'un Néo-Écossais sur deux habite le grand Halifax, agglomération qui compte la plus forte concentration de francophones en Nouvelle-Écosse. Cette région centralise la plupart des institutions postsecondaires de la province. Une telle concentration de francophones et de francophiles assure à l'Université Sainte-Anne un très bon potentiel de recrutement. Pour bien nous positionner sur le marché, nous envisageons de construire un nouveau campus afin d'offrir des cours de Français langue seconde, mais également des formations universitaires et collégiales.

 

Réussite étudiante

Rénover le gymnase : 500 000 $

Construit dans les années 1970, le gymnase nécessite quelques rénovations qui, en plus de l'embellir, amélioreront son fonctionnement. Plus précisément, il s'agit de poser un nouveau plancher flottant, d'installer de nouveaux éclairages, de suspendre des rideaux au-dessus de l'estrade, et de peinturer les murs et les gradins.

Rénover la salle de conditionnement physique : 200 000 $

Très utilisée tant par la communauté universitaire que par les résidents de la région de Clare, la salle de conditionnement physique a besoin d'être rénovée et agrandie. L'équipement et les appareils d'entrainement doivent être remplacés. Se maintenir en forme est un facteur déterminant pour le bien-être de nos étudiant.e.s et conséquemment un facteur de leur réussite éducative. Les services qu'offre la salle de conditionnement physique sont donc essentiels pour assurer leur rétention et maintenir l'image de marque lors du recrutement des prochaines générations d'étudiant.e.s.

Acheter un nouvel autobus : 150 000 $

Depuis l'aéroport d'Halifax, il faut compter trois heures de route pour rejoindre Pointe-de-l'Église le campus principal de l'Université Sainte-Anne. Pour se rendre à Digby ou à Yarmouth qui sont les deux villes avoisinantes les plus proches, cela prend 30 minutes dans un cas et 45 minutes dans l'autre. Or, la région rurale de Clare n'offre ni transport en commun ni service de taxi. Pour accommoder les étudiant.e.s et mettre à leur disposition un système de transport adéquat, l'Université Sainte-Anne doit acheter un nouvel autobus.

Établir un centre d'appui aux études : 100 000 $

Le mandat du Centre d'appui est de mettre à disposition des étudiant.e.s les conseils et les outils qui les aideront à atteindre leur plein potentiel. Le Centre offrira plusieurs formations dans un esprit d'encadrement personnalisé pour accompagner les étudiant.e.s sur le plan académique. Plus particulièrement, il s'agira de services de formation en littératie (aide à la recherche documentaire, renseignements sur le plagiat, etc.), d'un appui pour la rédaction (en anglais et en français), de supports technologiques ou d'ateliers sur le savoir-vivre en milieu postsecondaire et professionnel ou sur la gestion de temps. Enfin, le Centre proposera une gamme de services adaptés aux besoins spécifiques de la population étudiante de tous les campus de l'Université Sainte-Anne : les étudiant.e.s acadien.ne.s, internationaux/ales, anglophones, ou ayant des besoins spéciaux.

Moderniser le Château : 100 000 $

Le Château est le bar estudiantin de l'Université. Il rassemble non seulement la communauté universitaire, mais également le grand public lors d'activités académiques, paraacadémiques, sociales ou culturelles. Ouvert officiellement en 1990, l'édifice avance en âge et il est nécessaire de changer l'ameublement, de rafraichir sa décoration et d'aménager des installations de qualité. Le Château deviendra ainsi un milieu chaleureux et accueillant qui favorisera la rétention des étudiant.e.s et projettera une image de marque auprès de la communauté de Clare.

 

Ancrage dans le milieu

Bâtir des installations de recherche et d'innovation en science : 800 000 $

L'Université Sainte-Anne établira deux nouvelles installations de recherche, de développement et d'innovation (RD&I) dans la région de Clare : un laboratoire de biologie analytique installé directement dans les locaux d'une entreprise privée et deux serres implantées sur le campus principal de Pointe-de-l'Église. Équipées de technologies de pointe, ces deux installations seront les seules du genre dans la région et auront pour mandat de rechercher activement des solutions à des problèmes concrets notamment dans les secteurs de l'élevage du vison, de la pêche et de l'aquaculture. Les étudiant.e.s de l'Université auront l'occasion d'acquérir des compétences spécialisées et participeront en outre à des travaux de recherche appliquée dans le milieu des affaires sous la tutelle des professeurs du Département des sciences.

Développer les activités du Centre de recherche marine : 200 000 $

Inauguré le 9 juin 2010, le Centre est situé sur le campus de Petit-de-Grat au Cap Breton. Il se focalise sur des activités de recherche appliquée et a pour mission d'aider les industries locales des secteurs marins et aquicoles pour faire face aux défis actuels. Le Centre offre diverses ressources pour travailler en collaboration avec l'industrie des pêches. Il permet de tester de nouvelles idées, de développer de nouveaux appareils et d'améliorer les pratiques inédites en explorant différentes possibilités et en augmentant la compréhension du secteur. L'objectif à atteindre est de garantir la survie et le caractère durable des industries du secteur marin dans les communautés rurales par l'intermédiaire de l'éducation, de la recherche et de l'innovation.

 

Notoriété de l'institution

Ériger des panneaux routiers sur l'autoroute 101 : 50 000 $

L'Université désire se doter d'une plus grande visibilité afin d'améliorer sa notoriété. Puisque le campus principal de l'Université est situé à plusieurs kilomètres du principal axe d'accès (l'autoroute 101), le projet consiste à ériger deux grands panneaux de signalisation aux jonctions 28 et 29 pour annoncer le siège social.

Célébrer le 125e anniversaire de l'institution : 350 000 $

Le but du projet est de renouveler l'image de marque de l'Université Sainte-Anne en rappelant son excellence académique et en mettant en valeur son milieu de vie unique et exceptionnel. Le 125e anniversaire constitue à ce titre un moment opportun. Moderniser et pérenniser l'image de marque passera par une intense campagne de promotion dont l'objectif sera de rappeler la contribution exceptionnelle de l'Université dans l'Acadie de la Nouvelle-Écosse notamment par rapport au contexte canadien de la dualité linguistique. La publicité s'adressera à divers publics qui ont à coeur de soutenir l'identité et les traditions d'une Université qui existe depuis plus d'un siècle.

Installer une enseigne électronique à l'entrée du campus principal : 50 000 $

En raison des nombreux services offerts et des multiples activités proposées toute l'année sur le campus principal de l'Université Sainte-Anne, l'installation d'une enseigne électronique à l'entrée du campus visible depuis la route 1 serait nécessaire. Elle permettra d'annoncer les évènements à venir pour les étudiant.e.s et pour le grand public.

Construire une deuxième fournaise à biomasse : 600 000 $

Reconnue depuis 2010 comme étant l'Université la plus verte au Canada, notre Institution utilise trois sources d'énergies renouvelables pour approvisionner son campus principal. La construction d'une première fournaise alimentée aux copeaux de bois a largement réduit l'utilisation des anciennes chaudières à mazout. L'installation de 118 panneaux solaires répartis sur le campus permet de produire l'eau chaude des édifices et des résidences. Enfin, l'installation de deux éoliennes a réduit considérablement la facture d'électricité globale. L'ensemble du projet minimise les émissions de gaz à effet de serre, favorise le développement de l'économie locale, diminue le coût des dépenses énergétiques et constitue un modèle environnemental. L'Université désire à présent installer une deuxième fournaise à biomasse afin d'éliminer complètement l'utilisation des chaudières au mazout.

Améliorer le rendement énergétique de la piscine : 100 000 $

Projet complémentaire à celui énoncé ci-dessus, l'Université aimerait installer un équipement à fort rendement énergétique pour la piscine du Centre sportif. La piscine semi-olympique est à la disposition des étudiant.e.s et de la population de Clare. Les coûts d'opération sont considérables, mais le projet permettra de réduire, à long terme, la facture des dépenses en énergie.

 

Culture d'excellence en recherche et en développement

Établir une chaire de recherche en innovation et en entrepreneuriat : 1 250 000 $

Les institutions post-secondaires doivent jouer un rôle primordial pour relever les défis que rencontrent les régions rurales de Nouvelle-Écosse. Comme le souligne le récent rapport « Now or Never : an urgent call to action for Nova Scotians », il faut apprendre à faire différemment. Une culture renouvelée de l'innovation et de l'entrepreneuriat constitue la clé de voûte pour relancer l'économie des communautés acadiennes.

La mise en place d'une Chaire de recherche fera de l'Université Sainte-Anne un chef de file dans le développement, l'innovation, et l'entrepreneuriat dans l'Acadie de la Nouvelle-Écosse. La Chaire aura pour mission d'être à la tête d'une nouvelle culture entrepreneuriale qui situe la RD&I comme génératrice principale de nouvelles entreprises et de croissance des entreprises existantes. Elle a donc une vocation appliquée. Pour y parvenir, elle se mobilisera sur trois axes complémentaires : l'observation, la formation et le leadership.

En plus d'un titulaire, la Chaire comprendra un coordonnateur de la RD&I. Le rôle de ce dernier sera d'organiser et de réaliser la mise en oeuvre de projets de RD&I avec l'industrie pour mettre en relation les installations de recherche avec les chercheurs de l'Université. Le titulaire de la Chaire sera responsable de faire la liaison entre les entreprises, les centres, les laboratoires et les chercheurs d'institutions partenaires, par exemple le service des matériaux composites du CCNB ou le Wine institute d'Acadia University, sur des projets (ou des parties de projets) pour lesquelles l'Université est moins experte.

Le candidat idéal du coordonnateur devra être titulaire d'un Baccalauréat en Sciences ou en Génie et posséder une solide expérience avec le milieu industriel.

Mettre en place le projet « Phare » avec observatoire : 200 000 $

En mars 2014, une violente tempête hivernale a détruit le phare de Pointe-de-l'Église situé sur le campus de l'Université Sainte-Anne. Le projet consiste à reconstruire cette structure iconique du paysage de la Baie Sainte-Marie pour en faire un site multifonctionnel servant à la fois de station de recherche et d'attraction écotouristique. Situé au beau milieu de la biosphère du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, une réserve naturelle protégée par l'UNESCO (www.snbr.ca), cette installation servira de site et accueillera divers projets de sciences citoyennes et d'écologie, notamment l'étude de la biosphère côtière et l'observation du ciel nocturne. De plus, la station servira de base et de point d'observation dans les opérations de baguage des oiseaux, un projet qui implique déjà plusieurs membres de la communauté universitaire (étudiant.e.s et membres du personnel) sous la supervision d'un professeur-ornithologue. Une telle structure pourrait de plus trouver sa place dans la stratégie écotouristique de la Municipalité de Clare.

Fonder le centre de recherche et d'études pluridisciplinaires acadiennes : 400 000 $

Le Centre acadien (CA) de l'Université Sainte-Anne a été fondé par Joseph-Alphonse Deveau en 1972 dans le but de recueillir et de conserver tout document touchant à l'histoire, à la culture et au patrimoine des Acadiens en particulier ceux de la Nouvelle-Écosse. Son mandat est de mettre les ressources à la disposition de la communauté universitaire, des chercheurs nationaux et internationaux et du grand public qui s'intéresse à l'héritage d'une culture fondatrice dans l'histoire du Canada. Au fil des années, le CA a réuni une documentation considérable et variée. Plus particulièrement, il conserve une collection de plus de 10 000 volumes et une multitude de manuscrits inédits provenant d'une cinquantaine de fonds privés. Le CA dispose également d'une banque généalogique informatisée permettant d'établir la lignée de plus de cinquante familles acadiennes de la Nouvelle-Écosse. Avec ses archives uniques, le CA accueille chaque année plusieurs chercheurs canadiens et étrangers. Tout en voulant conserver voire renforcer son rôle de centre d'archives, l'Université Sainte-Anne veut élargir le mandat du CA pour en faire un centre de recherche et d'études pluridisciplinaires acadiennes. Il pourra ainsi stimuler, encadrer et soutenir les activités de recherche du corps professoral dans le domaine des études acadiennes. L'établissement d'un observatoire sur l'Acadie de la Nouvelle-Écosse au sein du CA pourra servir de pivot à cette nouvelle orientation sur l'Acadie actuelle.

Grand total : 7 050 000 $

Nous comptons sur votre générosité pour nous permettre d'accroître notre capacité financière dans le but de mieux servir les étudiant.e.s et faire de notre Institution une université qui se démarque dans sa poursuite de l'excellence.

Université Sainte-Anne

1695, Route 1
Pointe-de-l'Église (Nouvelle-Écosse)  B0W 1M0

Téléphone : 902-769-2114, poste 7301
Télécopieur : 902-769-3120
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Faire un don!