30 novembre 2022 à 19h00
Causerie et discussion de Nathalie Dajko sur le français en Louisiane - Érosion de la terre, érosion de la langue ?

MERCREDI 30 NOVEMBRE 2022, 19h00 (Atlantique) - L'Observatoire Nord/Sud invite tout le monde à assister à cette présentation et discussion du livre de la professeure Nathalie Dajko, French on Shifting Ground: Cultural and Coastal Erosion in South Louisiana (2020, U. Press of Mississippi).

NATHALIE DAJKO est professeure agrégée au Département d'anthropologie de l'Université Tulane à La Nouvelle-Orléans.

Dans le cadre d'une série de causeries organisée par l'Observatoire Nord/Sud, tout le monde est invité à assister à une conférence de la professeure Nathalie Dajko Rabalais de l'Université Tulane, le mercredi 30 novembre à 19h00 (Atlantique), au sujet de son récent ouvrage, French on Shifting Ground: Cultural and Coastal Erosion in South Louisiana (2020, U. Press of Mississippi). Sa présentation, qui s'intitulera : « Érosion de la terre, érosion de la langue ? », sera suivie d'une discussion.

Voici pouvez suivre ce lien Zoom pour accéder à l'événement.

RÉSUMÉ DE L'OUVRAGE : Nathalie Dajko fait découvrir aux lecteurs le bassin inférieur du bayou Lafourche, en Louisiane, où la terre, une langue et un mode de vie sont menacés par le changement climatique, les catastrophes environnementales et l'érosion côtière. Le français de Louisiane est en danger dans tout l'État, mais dans le bassin inférieur de Lafourche, le passage à l'anglais s'accompagne de la disparition tout aussi rapide de la terre sur laquelle vivent ses locuteurs.

Ce livre permet aux chercheurs et au grand public d'avoir une vue d'ensemble de la richesse et de la diversité de la langue française en Louisiane, et rappelle que la Louisiane est un lieu privilégié pour les langues autochtones et patrimoniales, et qu'elle se classe parmi les régions les plus préservées du sud et de l'est des États-Unis. Nathalie Dajko décrit le développement du français dans la région, en soulignant les caractéristiques qui le rendent unique au monde et en incluant la première comparaison publiée de la façon dont il est parlé par les populations locales amérindiennes et cadiennes.

Elle rassemble ensuite des données provenant de multiples recherches linguistiques, des années d'observation-participation intensive et des récits personnels des résidents eux-mêmes pour illustrer la manière dont la langue - dans ce cas le français - est aussi fondamentale pour la création d'un lieu que le paysage physique. C'est une histoire à la fois savante et personnelle : la perte de la terre et la perte concomitante de la langue ont des implications pour la communauté universitaire ainsi que pour les personnes dont les cultures - et les identités - sont littéralement en jeu.

NATHALIE DAJKO est professeure agrégée au Département d'anthropologie de l'Université Tulane à La Nouvelle-Orléans.

RÉSUMÉ DE L'OUVRAGE : Nathalie Dajko fait découvrir aux lecteurs le bassin inférieur du bayou Lafourche, en Louisiane, où la terre, une langue et un mode de vie sont menacés par le changement climatique, les catastrophes environnementales et l'érosion côtière. Le français de Louisiane est en danger dans tout l'État, mais dans le bassin inférieur de Lafourche, le passage à l'anglais s'accompagne de la disparition tout aussi rapide de la terre sur laquelle vivent ses locuteurs.

Ce livre permet aux chercheurs et au grand public d'avoir une vue d'ensemble de la richesse et de la diversité de la langue française en Louisiane, et rappelle que la Louisiane est un lieu privilégié pour les langues autochtones et patrimoniales, et qu'elle se classe parmi les régions les plus préservées du sud et de l'est des États-Unis. Nathalie Dajko décrit le développement du français dans la région, en soulignant les caractéristiques qui le rendent unique au monde et en incluant la première comparaison publiée de la façon dont il est parlé par les populations locales amérindiennes et cadiennes.

Elle rassemble ensuite des données provenant de multiples recherches linguistiques, des années d'observation-participation intensive et des récits personnels des résidents eux-mêmes pour illustrer la manière dont la langue - dans ce cas le français - est aussi fondamentale pour la création d'un lieu que le paysage physique. C'est une histoire à la fois savante et personnelle : la perte de la terre et la perte concomitante de la langue ont des implications pour la communauté universitaire ainsi que pour les personnes dont les cultures - et les identités - sont littéralement en jeu.

Date de l'événement mercredi 30 novembre 2022 à 19h00
Lieu Webinaire/Vidéoconférence