Témoignages

Offre des services de santé en français : Darcy Maillet
diplômée du programme Baccalauréat en service social

 
 

Nikki LeBlanc
Diplômée du programme Baccalauréat en service social

nikki leblanc

J'ai choisi l'Université Sainte-Anne car je voulais être enseignante. C'est en faisant des stages en salle de classe dans la 3e année de mes études que je me suis rendu compte que l'enseignement n'était pas pour moi. Une amie qui suivait un cours en BESO m'a présentée à sa professeure, Janelle Comeau, qui m'a expliqué ce en quoi consistait le travail social et quels étaient les emplois disponibles dans ce secteur. Ce programme m'a intéressée pour plusieurs raisons, mais principalement parce que je pourrais travailler avec les gens et qu'il y existe diverses opportunités (protection de l'enfant, école, enjeux de consommation, counseling etc.). C'est comme ça que je suis arrivée, après six ans d'études, à compléter un baccalauréat en sciences et un baccalauréat en services sociaux.

L'Université Sainte-Anne fut un bon choix pour moi car en plus de pouvoir continuer à étudier en français, ça m'a permis de demeurer dans la région et gagner ma vie. Avant même que je me suis diplômée en 2008, j'avais obtenu un poste au ministère des Services communautaires à Barrington où je travaille présentement avec les familles d'accueil. J'apprécie le fait que j'ai été capable de transférer mes crédits d'un programme à l'autre et compléter le baccalauréat en services sociaux en deux ans. J'ai aussi aimé les petites classes et vivre en résidence. Les cours par correspondance m'ont posé des défis mais j'ai pu rester proche de ma famille et de mes amis, et profiter des autres élèves de mes classes pour maintenir la motivation et obtenir d'excellents résultats.

 

Odette LeBlanc
Diplômée du programme Auxiliaire en soins continus

odette leblanc

Au printemps 2008, la bijouterie où je travaillais fermait ses portes. Ma cousine m'a dit que travailler à la Nakile Home For Special Care, comme elle, pourrait me convenir. Je n'avais fait aucune étude depuis 20 ans. Et pour retourner aux études, je pensais devoir faire des études en anglais même si j'avais suivi tous mes cours en français à l'École Sainte-Anne-du-Ruisseau. Mais, tout ça a changé quand ma cousine m'a mise en contact avec Eileen Stevens (Coordonnatrice de programme auxiliaire en soins continus [ASC] et professeure principale). Après ma rencontre avec Eileen, j'étais motivée pour suivre le programme ASC à l'Université Sainte-Anne.

Ce fut une expérience formidable. Après la première journée à Nakile, je savais ce que je voulais faire. J'ai dit à Eileen que j'allais rester dans le cours. C'était incroyable. J'étais heureuse de ne pas avoir accepté un poste qui m'avait été offert à la banque juste avant le début du cours. Ce n'était pas toujours facile. Mais j'ai beaucoup appris, surtout sur moi-même. En 2009, j'ai prononcé le discours d'adieu pour les étudiants collégiaux et j'ai gagné le Prix des gouverneurs. Aujourd'hui, je travaille à l'hôpital. Je suis capable de travailler dans plusieurs domaines à l'hôpital. Chaque journée est très différente. On travaille dans toutes les disciplines. J'aime prendre le temps qu'il faut avec mes patients. Je pense que suivre le cours ASC à l'Université Sainte-Anne offre la meilleure expérience possible aux étudiants parce qu'avec Eileen, la classe est comme une famille – on écoute, on s'aide entre étudiants, on partage, on pleure ensemble, on rit ensemble, on grandit ensemble. Tout le monde est là, les uns pour les autres. Je recommande ce cours à tout le monde qui aime les personnes âgées, et qui aiment aider les gens.