Prenez connaissance des directives de l'Université Sainte-Anne en matière de prévention de la COVID-19.

125 années d'histoire(s) à raconter
Le phare

phare web image
J'étais un phare
Poème de Melanie Bourque

J'étais un phare,
Mon corps solide et brillant.
Ancré au sol, je me tenais bien droit,
Et je guidais les matelots.

Mais le vent me frappait,
La peinture écaillée,
Le bois de mes murs collectionnait les larmes de l'océan.

Mon corps est réparé,
Comme que l'on répare un pantalon troué.
Cependant ce n'est qu'un pansement,
Une nouvelle couche de peinture.

Les saisons passent,
Et mon corps s'affaiblit.
Les gens qui me soignaient,
Ils ne me soignent plus.

Je suis qu'un phare usé,
Toujours exposé.

Des planches de bois couvrent mes trous,
Mon habit bien écaillé.
Balançant dans le vent.

Mais le jour est venu,
Un grand vent m'a emporté.
Les images racontent tous.
Mais les histoires seront bientôt oubliées,
Mon image sera remplacée par une nouveauté.
Je suis qu'un symbole de quelque chose d'inconnu.

Jadis situé sur le campus principal de l'Université Sainte-Anne, le phare servait de point d'ancrage important pour la communauté de la Baie Sainte-Marie ainsi que la communauté universitaire. Il s'agissait d'un édifice symbolique pour plusieurs anciens de Sainte-Anne et d'un lieu historique précieux pour la communauté de Clare. Lors de la tempête du 26 mars 2014, le phare de style poivrière a été détruit, incapable de résister à la violence des vents. La nouvelle de cette destruction mobilise depuis lors pleins d'individus qui partagent leurs souvenirs du phare en affichant des photos sur Facebook, en rédigeant un article pour l'Hebdo dragon ou même en écrivant un poème pour partager leur désarroi.

Dans la foulée de cette mobilisation, un comité s'est rapidement constitué pour sauvegarder l'héritage du monument. En 2015, on annonce des plans de reconstruction du site de l'ancien phare : on vise à recréer ce monument fondamental à son emplacement originel tout en y aménageant un site multi-usage qui servira à la fois d'espace pédagogique, de potentiel laboratoire de recherche et de site d'observation de la nature pour les touristes et la communauté.

Retourner à la chronologie