Résumé du plan stratégique de recherche (2013-2018)

Une culture de l'excellence en recherche et en développement

L'Université Sainte-Anne, par son emplacement géographique, ses installations et ses chercheures et chercheurs, se positionnent stratégiquement pour devenir un chef de file en recherche dans le domaine des études acadiennes (prises comme pluridisciplinaire, interdisciplinaire et transdisciplinaire), et ce, sur les plans communautaire, régional, national et international. En plus d'être un lieu d'apprentissage et de formation, notre institution a la responsabilité d'être un outil de choix pour ce qui est du développement et du rayonnement du savoir en français en Nouvelle-Écosse.

Notre plan stratégique de recherche vise à instaurer des changements de fond en vue d'établir une cohérence entre nos diverses activités de recherche et, du même coup, dynamiser la recherche au sein de notre institution. Ce plan sert aussi à situer la recherche au cœur de l'ensemble des activités de l'Université Sainte-Anne et il fait partie intégrante du plan stratégique global de l'institution. D'ailleurs, le résultat stratégique « Une culture de l'excellence en recherche et en développement » est l'un de ses 5 axes de développement stratégique.

Résultat stratégique de recherche

L'Université Sainte-Anne offre un contexte favorable au développement de la recherche (tous domaines confondus) et est un chef de file en recherche sur les plans communautaire, régional, national et international en études acadiennes, lesquelles sont définies selon une vision large et englobante.

Intentions stratégiques de recherche

1 - Soutien à la recherche et à la mobilisation des connaissances par le renforcement des structures

Afin de stimuler, d'encadrer et de soutenir les activités de recherche de son corps professoral, l'Université Sainte-Anne établit un Centre de la recherche et des études pluridisciplinaires acadiennes (CRÉPA) qui a deux missions principales :

  1. Appuyer les chercheures et chercheurs dans les diverses étapes de leurs projets de recherche, tous domaines confondus.
  2. Coordonner et stimuler les activités de recherche dans le domaine des études acadiennes.

2 - Valorisation de la recherche et la participation directe des étudiantes et étudiants aux travaux s'y rapportant

Divers moyens permettront à l'Université Sainte-Anne de valoriser les travaux de recherche de ses chercheures et chercheurs.

  • publication d'un rapport annuel sur la recherche;
  • organisation d'une semaine de la recherche;
  • utilisation du site internet de l'université, des médias sociaux et traditionnels pour faire la promotion des activités et réalisations des chercheuses et chercheurs auprès du grand public;
  • soutien à l'organisation de rencontres scientifiques, aux activités du Groupe de recherche en études acadiennes ainsi qu'à la publication de Port Acadie.

Pour ce qui est de l'implication estudiantine dans la recherche, l'Université Sainte-Anne s'engage à promouvoir activement l'intégration des étudiantes et étudiants du premier cycle dans les projets de recherche. Elle mise sur l'établissement d'un programme de maîtrise orienté sur la recherche en études acadiennes et francophones. De plus, elle cherchera à mettre en place des bourses de recherche pour offrir des stages de recherche à des doctorants et postdoctorants dans des secteurs ciblés.

3 - Création de partenariats de recherche et développement

L'Université Sainte-Anne veillera à l'établissement de partenariats de recherche interdisciplinaires, pluridisciplinaires et transdisciplinaires aussi bien en son sein qu'avec d'autres institutions. Son action dans ce domaine consistera entre autres à :

  • Encourager des partenariats à l'interne entre les différents domaines de la recherche;  Établir et développer des liens avec les secteurs public et privé aux niveaux provincial et national dans le domaine de la recherche;
  • Développer et maintenir des partenariats de recherche avec des universités et collèges canadiens;
  • Assurer le rayonnement de l'Université au niveau international, notamment au sein de la francophonie, par le biais d'ententes avec des institutions d'autres pays;
  • Miser sur un programme de chercheurs/créateurs en résidence.

4 - Le renforcement des liens avec la communauté par le biais des activités de recherche

L'Université Sainte-Anne renforcera ses liens avec la communauté grâce, notamment, à la mise sur pied de l'Observatoire sur la vitalité de l'Acadie de la Nouvelle-Écosse (OVANÉ). Ce dernier étudiera les facteurs de la vitalité économique, sociale et culturelle de la collectivité acadienne et francophone de la province et en informera les décideurs en développant des ressources sur les meilleures pratiques pour assurer son essor. Entre autres, il aura à étudier selon une approche interdisciplinaire les interactions entre langue, culture, environnement et politique afin de mieux comprendre les enjeux des communautés acadiennes et francophones en contexte minoritaire, d'une part, et de proposer des pistes pour redéfinir les rapports que l'Acadie de la Nouvelle-Écosse entretient avec la majorité anglophone ainsi qu'avec d'autres groupes minoritaires, d'autre part. L'OVANÉ veillera à faire participer les étudiants du premier et du deuxième cycle de notre institution à la réalisation de ses études.

5 - L'excellence par l'établissement de chaires de recherche dans les axes prioritaires de recherche

Le but d'une chaire de recherche est de permettre à son titulaire d'atteindre l'excellence en recherche dans son domaine de compétence et de s'établir comme un chef de file reconnu et sollicité. Une chaire offre aussi un excellent moyen pour former la prochaine génération de travailleurs hautement qualifiés. Elle peut aussi favoriser la coordination des travaux d'un groupe de chercheurs.

La chaire est ainsi un moyen par excellence pour permettre à l'Université Sainte-Anne de s'ancrer dans la communauté. Les chaires de recherche de l'Université Sainte-Anne aideront la collectivité acadienne, et par ricochet, néo- écossaise et canadienne, à approfondir ses connaissances de soi et de son environnement, à améliorer sa qualité de vie et à renforcer sa compétitivité sur la scène internationale.

L'établissement de chaires de recherche peut constituer la clé de voûte d'une culture de l'excellence en recherche et en développement à l'Université Sainte-Anne. De plus, l'Université est convaincue qu'en situant les thématiques des chaires dont elle se dote dans le cadre du présent plan, une synergie s'installera entre elles.

Les titulaires développeront chacun un programme de recherche s'insérant dans une vision large et englobante du domaine des études acadiennes et qui aura pour but de comprendre la vie des communautés acadiennes, leur population, leur langue, leur culture, leur histoire, leur économie ou leur 3 environnement, selon une perspective interdisciplinaire et actuelle.

Par ailleurs, l'Université Sainte-Anne explore activement d'autres sources de financement en vue d'établir d'autres chaires, notamment dans le cadre de l'axe Économie, sciences et environnement.

Axes prioritaires de recherche

L'Université Sainte-Anne appliquera les objectifs de son plan stratégique de recherche dans trois domaines ciblés des études acadiennes :

1 - Culture, patrimoine, littérature, langue et identité

Nous prenons la « culture » dans son sens large, soit comme l'ensemble des connaissances, des croyances, des habitudes et des techniques qui régissent la vision et le mode de vie adoptés par une société et les individus qui s'y retrouvent. Elle dépasse ainsi les seules représentations artistiques telles qu'elles apparaissent dans les arts visuels, la littérature, le théâtre ou la musique pour embrasser l'ensemble des discours et comportements d'une collectivité. Cet axe comporte ainsi trois volets, chacun amenant un regard culturel complémentaire sur l'Acadie de la Nouvelle-Écosse.

Patrimoine et identité

Chaque espace culturel acadien s'est développé selon l'influence de contextes géographique et historique qui lui sont propres. L'étude de ces contextes permet souvent de mieux comprendre les enjeux actuels que vivent les collectivités. Or, il s'agit d'un domaine d'étude qui a encore été peu investi par les chercheures et chercheurs en Nouvelle-Écosse. L'Université Sainte-Anne appuiera les travaux qui permettront de combler ce vide en étudiant l'évolution des espaces sociaux et culturels acadiens de la Nouvelle-Écosse et de leurs rapports avec les autres espaces sociaux et culturels acadiens, francophones et anglophones de l'intérieur comme de l'extérieur des frontières de la province. Il semble effectivement essentiel de comprendre comment le discours identitaire acadien a pris forme dans le discours populaire à travers le temps. Il s'agit ainsi de reconnaître l'importance de l'héritage culturel qui nous est parvenu et de voir comment cet héritage a contribué à l'affirmation identitaire actuelle dans les différentes régions acadiennes de la Nouvelle-Écosse. En appuyant ainsi la recherche sur le patrimoine identitaire des Acadiens de la Nouvelle-Écosse, l'Université Sainte-Anne espère encourager la mise en place d'une réflexion en profondeur sur la construction des identités acadiennes de la Nouvelle-Écosse dans leurs contextes géographique et historique.

Littérature et identité

Les œuvres littéraires sont des outils privilégiés de la représentation identitaire et sociale des communautés acadiennes et francophones. Le texte littéraire est porteur d'un regard fortement influencé – consciemment ou non – par son contexte social, historique et géographique. Une attention particulière sera portée aux travaux qui proposent l'étude de la représentation littéraire des espaces d'identification collective des Acadiens et de son évolution à travers la littérature tant orale qu'écrite. Il semble également important, afin de mieux comprendre les enjeux internes à la littérature acadienne, d'élargir le champ d'étude de la littérature par une approche comparative de la littérature acadienne avec les littératures francophones du Canada, de la littérature du Canada anglais ainsi que de la littérature américaine. L'étude de la réception des œuvres littéraires, tant par la critique acadienne que par les critiques francophones et anglophones du Canada et de l'extérieur du pays (dans l'ensemble des Amériques et en Europe, plus particulièrement), s'impose également comme un domaine d'importance dans l'étude des représentations de l'espace acadien tant dans le discours national qu'international. En appuyant ainsi la recherche en littérature acadienne, l'Université Sainte-Anne souhaite contribuer à une meilleure compréhension, des enjeux identitaires auxquels les communautés acadiennes et 4 francophones ont été confrontées au cours de leur histoire et des défis auxquels elles doivent désormais faire face.

Langue et identité

Consciente du contexte langagier particulier dans lequel se trouvent les communautés acadiennes de la Nouvelle-Écosse, l'Université Sainte-Anne désire appuyer les travaux qui seront menés dans le domaine de la linguistique, selon des approches liées à la sociolinguistique ou à la linguistique appliquée. L'Université Sainte-Anne étant la seule université francophone en Nouvelle-Écosse, elle entend assumer son rôle de chef de file dans le domaine linguistique en favorisant l'étude des enjeux linguistiques en contexte minoritaire, particulièrement dans le contexte de l'Acadie de la Nouvelle-Écosse.

2 - Ruralité, économie, sciences et environnement

Toute réflexion sur la société dans son ensemble doit obligatoirement prendre en compte l'interdépendance des aspects socioéconomiques et environnementaux, ainsi que les différentes façons d'envisager l'aménagement du milieu humain et naturel. On constate que l'économie de plusieurs régions acadiennes dépend actuellement des secteurs primaires et à forte composante biologique, notamment les industries forestières, la pêche, l'aquaculture et les diverses formes d'élevage. Les méthodes traditionnelles d'exploitation de ces secteurs, comme les coupes à blanc et le chalutage, sont par ailleurs de plus en plus contestées pour des raisons environnementales, ce qui a pour effet d'impliquer davantage les recherches en biologie et en écologie dans la mise en place d'une économie locale responsable. L'écologie humaine et l'écologie environnementale sont, en Acadie, en étroite relation avec le développement socioéconomique de ces régions qui se doit de prendre la voie de la durabilité.

L'Université Sainte-Anne vise à promouvoir la recherche et la mobilisation des connaissances qui peuvent contribuer à l'innovation de la culture économique de l'Acadie de la Nouvelle-Écosse. À cet effet, différents thèmes retiennent l'attention de nos chercheurs dans le domaine économique : le développement régional et rural, le développement durable, l'entrepreneuriat, la diversification des activités économiques, le commerce international, la dénatalité et l'exode des jeunes. Au niveau des sciences, l'intérêt de la recherche porte sur la santé environnementale notamment de la réserve de la biosphère du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse et l'impact des activités humaines sur cette dernière.

Avec son Centre de recherche marine, situé sur le campus de Petit-de-Grat, et son Centre d'entreprenariat situé au campus de Pointe-de-l'Église, l'Université Sainte-Anne peut servir de source d'innovation en vue de créer une économie durable en Acadie de la Nouvelle-Écosse. Elle s'engage à bâtir sur ces deux piliers pour développer sa capacité de recherche et accroître son rôle dans ces domaines.

3 - Éducation, langues et minorités

Ce domaine de recherche relatif à l'éducation, à la langue (maternelle et seconde) et à la question des minorités couvre un vaste champ de connaissances. Comprendre cette réalité ne peut se faire qu'à la lumière de profondes recherches sur la langue et ses rapports à l'individu, ainsi que sur les enjeux sociaux et politico-juridiques de l'éducation et des communautés de langues officielles.

Par ailleurs, le contexte sociolinguistique particulier de la minorité acadienne et francophone crée des situations appelant des recherches en éducation. Quelle est la véritable dynamique des langues en Acadie dans la relation école-famille-communauté et comment s'opère la construction de la personne en milieu plurilingue et pluriculturel? Par ailleurs, le renouvellement des programmes de l'enseignement du français langue seconde (FLS) et la popularité croissante des écoles d'immersion créent un besoin de compréhension du processus enseignement/apprentissage des langues secondes.

La problématique de l'éducation en français outrepasse la question des écoles et de la scolarisation en français. Comprendre le contexte linguistique, culturel, social, politique et juridique de la communauté acadienne et francophone est un aspect essentiel de cet axe. La question de l'éducation en français (langue maternelle et langue seconde) en Nouvelle-Écosse se trouve enrichie de connaissances relatives à la question du statut social, politique et juridique de l'Acadie de la Nouvelle-Écosse, de sa langue et de sa culture. La contribution de l'Université Sainte-Anne en ce sens est unique et essentielle et constituera un atout à son épanouissement. Notamment, en tant que membre du Consortium national de formation en santé, l'Université Sainte-Anne s'engage « à améliorer les services de santé en français des communautés de la francophonie hors Québec par la formation postsecondaire de professionnels francophones de la santé et, complémentairement, par la recherche dans le domaine de la santé qui se rattache à cette formation et aux besoins de ces communautés » (http://cnfs.net/fr/mission.php).

Consciente des enjeux de l'Acadie de la Nouvelle-Écosse, l'Université Sainte-Anne vise à appuyer les travaux qui seront menés sur cette problématique. Étant la seule université francophone en Nouvelle- Écosse, elle entend assumer son rôle de chef de file pour assurer la recherche et la mobilisation des connaissances aux fins du développement de cette collectivité, du système éducatif acadien et francophone et du système d'éducation en français langue seconde.

Mesures de l'atteinte des objectifs du plan stratégique de recherche

L'atteinte des objectifs que nous nous fixons dans ce plan stratégique de recherche sera mesurée annuellement par différents indicateurs.

En matière de recherche

  • Participation des professeurs aux ateliers sur les sources de financement et la préparation des demandes de subvention;
  • Demandes soumises aux organismes subventionnaires et leur taux de succès;
  • Participation des étudiants et étudiantes à la réalisation des projets de recherche des professeurs;
  • Établissement de chaires de recherche.

En matière de publication et de mobilisation des connaissances

  • Publications de livres, de chapitres de livres et d'articles arbitrés;
  • Communications aux conférences et colloques scientifiques et universitaires;
  • Colloques, tables rondes et ateliers à l'Université Sainte-Anne;
  • Publication visant le grand public;
  • Interventions dans la communauté.

En matière de partenariat de recherche et développement

  • Partenariats internes et interuniversitaires;
  • Partenariats avec les secteurs privés et publics;
  • Partenariats avec les organismes communautaires.

Équité en matière d'emploi

L'Université Sainte-Anne souscrit au principe d'équité en matière d'emploi et encourage fortement les candidatures de toute personne qualifiée, femme ou homme, y compris les Autochtones, les personnes à besoins spéciaux et les membres des minorités visibles. Notre programme d'équité en matière d'emploi garantit également que nos pratiques d'embauche et d'avancement sont fondées sur les qualifications et la compétence.