Actualités

Petit-de-Grat (N.-É.), le 25 février 2022 - Invest Nova Scotia appuie la modernisation du Centre de recherche marine de l'Université Sainte-Anne, dans le comté de Richmond, afin de contribuer au renforcement et à la croissance du secteur marin et aquacole de la province.

Invest Nova Scotia offre 327 000 $ sur deux ans afin de créer un centre d'innovation pour les industries locales du secteur marin et aquacole. Le centre offrira un espace où les membres du secteur pourront surmonter des défis, explorer des idées de recherche appliquée et collaborer avec des experts dans l'industrie.

« Le Centre de recherche marine fait un travail incroyable à l'appui de notre secteur marin par l'éducation et de la recherche à la fine pointe de la technologie, affirme Susan Corkum-Greek, ministre du Développement économique. Ce projet créera un nouvel espace intéressant où les entreprises peuvent découvrir des solutions novatrices et durables qui les aideront à réussir. »

Le gouvernement du Canada, par l'entremise de l'Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA), investit 125 000 $ dans le projet. Le ministère provincial des Pêches et de l'Aquaculture offre également 100 000 $ et la Northumberland Fishermen's Association offre de l'équipement d'une valeur de 100 000 $.

Citations

« Invest Nova Scotia appuie des projets novateurs qui auront des impacts durables à l'échelle du secteur. Cet investissement dans le Centre de recherche marine de l'Université Sainte-Anne à Petit-de-Grat permettra de créer un centre d'innovation et un accélérateur pour la recherche appliquée. Il aidera le secteur marin de classe mondiale de la Nouvelle-Écosse pendant des années à venir. »

- Jolene MacEachern, vice-présidente, Invest Nova Scotia

« Le Centre de recherche marine de Petit-de-Grat se consacre à assurer la durabilité et la capacité concurrentielle des industries des pêches et de l'aquaculture par l'innovation, la recherche et l'éducation. Je suis ravi d'appuyer ce projet qui mise sur la réputation du centre et ses liens importants avec les intervenants de l'industrie. »

- Mike Kelloway, secrétaire parlementaire de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, et député fédéral de Cape Breton-Canso

« Grâce à cet investissement, le ministère des Pêches et de l'Aquaculture contribue aux recherches importantes effectuées par le Centre de recherche marine et le Centre de recherche et d'innovation sur la qualité du homard. L'Université Sainte-Anne est un partenaire clé dans nos efforts visant à augmenter la valeur du secteur du homard de la Nouvelle-Écosse. » 

- Steve Craig, ministre des Pêches et de l'Aquaculture

« Cet investissement majeur dans le Centre de recherche marine pour la création d'un centre d'expertise en sciences marines appuiera directement les secteurs des pêches et de l'aquaculture grâce à des partenariats novateurs en recherche appliquée. L'Université Sainte-Anne est fière de contribuer à la durabilité économique de notre région. »

- Allister Surette, recteur et vice-chancelier, Université Sainte-Anne

Faits en bref

  • Invest Nova Scotia est un conseil indépendant de prise de décisions créé en 2014 pour appuyer des projets qui encouragent la coopération et la collaboration à l'échelle de la province afin de créer une économie plus prospère.
  • Depuis 2016, Invest Nova Scotia a investi plus de 18,5 millions de dollars dans 18 projets des secteurs de l'agriculture, de l'éducation, de l'entreprise sociale, des arts et de la culture.

Ressources supplémentaires

Renseignements supplémentaires au sujet d'Invest Nova Scotia : https://novascotia.ca/invest-nova-scotia (en anglais seulement)

Renseignements supplémentaires sur le Centre de recherche marine de l'Université Sainte-Anne : https://www.usainteanne.ca/centre-de-recherche-marine

À propos de l’Université Sainte-Anne

L’Université Sainte-Anne, la seule université francophone en Nouvelle-Écosse, offre des programmes d’études universitaires et collégiales ainsi que des programmes d’immersion et de formation sur mesure en français langue seconde. Reconnue pour l’excellence de ses programmes et son milieu de vie unique et exceptionnel, elle offre des occasions d’apprentissage expérientiel favorisant l’engagement et la réussite des étudiants et un contexte favorable à l’établissement d’une culture d’excellence en recherche et en développement. Résolument ancrée dans son milieu, elle est un partenaire de choix pour accroître la vitalité des régions entourant ses campus et de l’Acadie de la Nouvelle-Écosse dans son ensemble.

Pour plus d’information       

Rachelle LeBlanc, Directrice des communications et du marketing
Université Sainte-Anne
Tél. : 902-769-2114, poste 7222
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Maya Hayes est originaire de Halifax, N.-É. et étudiante de première année dans l’Option immersion française intégrée (OIFI). Après avoir débutée au niveau intermédiaire en français, elle a beaucoup progressé et a réussi à décrocher un emploi comme animatrice francophone dans les camps organisés Canadian Parents for French - Nova Scotia à Halifax. Elle est très fière d’avoir passé une entrevue en français et d’être sélectionnée à cause de la qualité de son français oral.

Deux aspects qu’elle a beaucoup appréciés de l’option OIFI « étaient les leçons et la façon que les professeurs nous ont enseigné les matériaux. Cela m’a donné un point de vue différent sur la langue française que j’ai beaucoup aimé. »

Félicitations, Maya, et nous sommes convaincus que les enfants du camp de Canadian Parents for French sont chanceux de t’avoir comme animatrice!

Maya Hayes est originaire de Halifax, N.-É. et étudiante de première année dans l’Option immersion française intégrée (OIFI). Après avoir débutée au niveau intermédiaire en français, elle a beaucoup progressé et a réussi à décrocher un emploi comme animatrice francophone dans les camps organisés Canadian Parents for French - Nova Scotia à Halifax. Elle est très fière d’avoir passé une entrevue en français et d’être sélectionnée à cause de la qualité de son français oral.

Deux aspects qu’elle a beaucoup appréciés de l’option OIFI « étaient les leçons et la façon que les professeurs nous ont enseigné les matériaux. Cela m’a donné un point de vue différent sur la langue française que j’ai beaucoup aimé. »

Félicitations, Maya, et nous sommes convaincus que les enfants du camp de Canadian Parents for French sont chanceux de t’avoir comme animatrice!