Actualités

Pointe-de-l'Église (N.-É.), le 19 avril 2017 - L'Université Sainte-Anne est fière d'annoncer qu'elle décernera un doctorat honorifique en études acadiennes à Monsieur Barry Jean Ancelet, lors de la collation des grades universitaires, le samedi 13 mai 2017.

Un Cadien francophone originaire de la Louisiane, Barry Jean Ancelet est connu pour ses contributions exceptionnelles au développement de la francophonie nord-américaine et, tout particulièrement, au renforcement des liens entre la Louisiane et la Nouvelle-Écosse.

Né à la Pointe-de-l'Eglise en Louisiane et élevé à Lafayette, il a fait ses études de premier cycle à l'Université de Louisiane à Lafayette, obtenant un B.A. en études françaises en 1974. Il a complété une maîtrise en ethnologie de l'Université d'Indiana en 1977 et un doctorat à l'Université de Provence en études créoles en 1984. Il a rejoint l'Université de Louisiane à Lafayette en 1977 en tant que directeur du Centre pour le folklore cadien et créole et ensuite en tant que professeur d'études francophones dans le département des langues modernes. En 2005 il a obtenu la Chaire Granger et Debaillon en études francophones et en 2015 il est devenu professeur émérite et chercheur titulaire au Centre d'études louisianaises.

Au cours de sa carrière, il a présenté des centaines de conférences, publié de nombreux articles et signé plusieurs livres sur divers aspects du fait français en Louisiane, y compris Cajun and Creole Folktales (1994), Cajun Country (1991), et Musiciens cadiens et créoles (1984; 1999) et il fait partie de l'équipe qui a réalisé le Dictionary of Louisiana French (2009). Il participe à la production de festivals, concerts, disques, exhibitions de musées et documentaires, y compris Against the Tide et la version française Contre vents et contre marées.

Son alter égo, Jean Arceneaux, est poète, dramaturge, chansonnier et raconteur. Il a signé des poèmes, des pièces, des nouvelles et des chansons en français dans plusieurs anthologies et collections, y compris Cris sur le bayou (1980), Je suis Cadien (1994), Suite du loup (1998), et Le trou dans le mur (2012).

Monsieur Ancelet s'intéresse surtout à élargir la salle de classe pour atteindre un plus grand public par le moyen des festivals (dont le Festival de musique acadienne qu'il a aidé à fonder en 1974 et qu'il dirige encore), des concerts, des expositions de musée, des films documentaires, et des programmes de radio, y compris son programme de radio en direct tous les samedis à partir du Théâtre Liberty à Eunice, qu'il a animé pendant vingt-quatre ans. De plus, il a participé à la production de plus de cinquante disques de la musique cadienne et créole. D'ailleurs, son plus récent album Broken Promised Land (2016) avec Sam Broussard a reçu une nomination au Grammy Awards dans la catégorie Best Regional Roots Music Album.

Il a été nommé Humanist of the Year (2009) par le Louisiana Endowment for the Humanities et il a reçu le prix Americo Paredes de l'American Folklore Society (2008). Il a également reçu l'Ordre des Palmes Académiques, l'Ordre des Arts et Lettres de la France (2006) et l'Ordre des Francophones d'Amérique (1982).

Pour sa contribution à l'avancement et au rayonnement de la francophonie nord-américaine, l'Université Sainte-Anne est fière de décerner un doctorat honorifique en études acadiennes à Monsieur Barry Jean Ancelet.

Toute la communauté et l'ensemble des médias sont les bienvenus à cette cérémonie en l'honneur de nos étudiants et de Monsieur Ancelet, qui aura lieu à l'Église Sainte-Marie le samedi 13 mai à 14 h 00. Pour ceux qui ne peuvent pas assister, l'évènement sera également disponible en webdiffusion sur notre site web : www.usainteanne.ca/tv.

Crédit photo : François Gaudet

À propos de l'Université Sainte-Anne

L'Université Sainte-Anne, la seule université francophone en Nouvelle-Écosse, offre des programmes d'études universitaires et collégiales ainsi que des programmes d'immersion et de formation sur mesure en français langue seconde. Reconnue pour l'excellence de ses programmes et son milieu de vie unique et exceptionnel, elle offre des occasions d'apprentissage expérientiel favorisant l'engagement et la réussite des étudiantes et étudiants et un contexte favorable à l'établissement d'une culture d'excellence en recherche et en développement. Résolument ancrée dans son milieu, elle est un partenaire de choix pour accroître la vitalité des régions entourant ses campus et de l'Acadie de la Nouvelle-Écosse dans son ensemble.

Pour plus d'information

Rachelle LeBlanc, Directrice des communications et du marketing
Université Sainte-Anne
Tél. : 902-769-2114 poste 7222
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le Centre acadien a procédé hier après-midi à sa réouverture après trois ans de fermeture. L’évènement a permis au Centre de faire découvrir ses installations aux invités d’honneur, ainsi qu’aux représentants et représentantes du gouvernement provincial, des organismes communautaires et de la grande communauté acadienne locale.

La réouverture officielle, qui a eu lieu à la Bibliothèque Louis-R.-Comeau et qui comprenait des discours de différents intervenants et intervenantes, était suivie d’une visite des lieux et d’une réception dans les locaux du Centre acadien. Près de 90 personnes étaient présentes.

« Après trois années d'absence, le Centre acadien rouvre ses portes, non seulement en tant qu'institution, mais en tant que symbole vivant de résilience, de détermination, de collaboration et d’ouverture du patrimoine acadien sur le monde », expliquait Matthias Duc, directeur du Centre acadien.

Rappelons que le Centre acadien est un centre d’archives fondé en 1972 par J. Alphonse Deveau, historien, écrivain, professeur d’école et pionnier en études acadiennes. Il détient d'importantes collections: des fonds d’archives dont certains datent de l’établissement des Acadiens en Nouvelle-Écosse, une base de données généalogique des familles acadiennes de Clare et un fonds documentaire sur l’Acadie.

Il est maintenant doté d’un triple mandat ; la collecte d’archives acadiennes néo-écossaises; l’évaluation, la description, la classification, l’indexation et l’entreposage des archives pour leur conservation; et, la valorisation des archives par la diffusion de l’information.

Il a un nouveau plan d’affaires centré sur sa mission archivistique, un appui financier du ministère des Communautés, de la Culture, du Tourisme et du Patrimoine de la Nouvelle-Écosse et un archiviste, Matthias Duc, à sa direction.

Alors que l’Acadie du Sud-Ouest de la Nouvelle-Écosse se prépare à accueillir le @lecma2024, un évènement qui rassemblera la diaspora acadienne des quatre coins du monde, le calendrier du Centre acadien ne pourrait pas être plus juste.

Le Centre acadien a procédé hier après-midi à sa réouverture après trois ans de fermeture. L’évènement a permis au Centre de faire découvrir ses installations aux invités d’honneur, ainsi qu’aux représentants et représentantes du gouvernement provincial, des organismes communautaires et de la grande communauté acadienne locale.

La réouverture officielle, qui a eu lieu à la Bibliothèque Louis-R.-Comeau et qui comprenait des discours de différents intervenants et intervenantes, était suivie d’une visite des lieux et d’une réception dans les locaux du Centre acadien. Près de 90 personnes étaient présentes.

« Après trois années d'absence, le Centre acadien rouvre ses portes, non seulement en tant qu'institution, mais en tant que symbole vivant de résilience, de détermination, de collaboration et d’ouverture du patrimoine acadien sur le monde », expliquait Matthias Duc, directeur du Centre acadien.

Rappelons que le Centre acadien est un centre d’archives fondé en 1972 par J. Alphonse Deveau, historien, écrivain, professeur d’école et pionnier en études acadiennes. Il détient d'importantes collections: des fonds d’archives dont certains datent de l’établissement des Acadiens en Nouvelle-Écosse, une base de données généalogique des familles acadiennes de Clare et un fonds documentaire sur l’Acadie.

Il est maintenant doté d’un triple mandat ; la collecte d’archives acadiennes néo-écossaises; l’évaluation, la description, la classification, l’indexation et l’entreposage des archives pour leur conservation; et, la valorisation des archives par la diffusion de l’information.

Il a un nouveau plan d’affaires centré sur sa mission archivistique, un appui financier du ministère des Communautés, de la Culture, du Tourisme et du Patrimoine de la Nouvelle-Écosse et un archiviste, Matthias Duc, à sa direction.

Alors que l’Acadie du Sud-Ouest de la Nouvelle-Écosse se prépare à accueillir le @lecma2024, un évènement qui rassemblera la diaspora acadienne des quatre coins du monde, le calendrier du Centre acadien ne pourrait pas être plus juste.