Actualités

Pointe-de-l'Église (N.-É.), le 2 novembre 2015 – La piscine de l'Université Sainte-Anne fêtera son 40e anniversaire le 15 novembre prochain lors d'une après-midi dans la noirceur. Le « Grou Splash » aura lieu de 13 h 00 à 16 h 00 avec de la musique, un éclairage spectaculaire, une île gonflable géante, des prix à gagner et du gâteau.

« Nous sommes chanceux d'avoir une si belle installation dans notre communauté. Elle ne sert pas seulement à nager des longueurs ; les activités reliées à l'eau sont nombreuses et bénéficient aux gens de tous les âges. C'est l'une des premières sorties que les nouveaux parents entreprennent avec leur bébé dès l'âge de 4 mois et la nage est une activité qui permet aux aînés de continuer à s'exercer et se renforcir malgré une mobilité réduite »

-MaryAnn Gauvin, directrice du Centre sportif

L'ouverture officielle de la piscine a eu lieu le 15 novembre 1975. Elle a été l'un des nombreux édifices à être construits sur le campus dans les années 1970 sous le rectorat de Louis R. Comeau. Au cours des derniers 40 ans, la piscine a employé huit directeurs et plus de 800 sauveteurs à temps partiel. Ces employés ont travaillé de concert avec la Société de sauvetage et la Croix Rouge canadienne pour assurer la sécurité dans l'eau, sur l'eau et près de l'eau dans notre communauté. Des jeunes et des moins jeunes ont suivi et continuent de suivre des cours de natation de tous les niveaux pour apprendre à nager ou à se familiariser avec différentes techniques de sécurité aquatique.

C'est aussi un point de rencontre pour les sportifs qui aiment maintenir une bonne forme physique ou pour ceux qui désirent s'entraîner pour la compétition. On note par exemple que depuis 2009, des jeunes des écoles élémentaires et secondaires et du niveau universitaire évoluent au sein du club les Aquadiens. Ils sont entourés d'entraîneurs qualifiés et participent à des compétitions un peu partout dans la province.

« La piscine a eu une énorme influence sur moi, non seulement en tant que jeune sportive mais aussi sur mon développement personnel. Les gens avec qui je travaillais étaient mes amis, ma vie sociale, et je sentais que j'appartenais à un groupe. J'ai développé un niveau de confiance qui m'est encore utile aujourd'hui et je sais que mon parcours aurait été très différent s'il n'y avait pas eu de piscine ici » nous dit Andrea Gaudet, directrice du Département des loisirs de Clare.

En 2012, l'accessibilité à la piscine a été améliorée grâce à l'installation d'une rampe et d'un produit antidérapant dans les vestiaires. Cela a permis d'améliorer l'accessibilité pour les personnes handicapées et leur permet de participer davantage aux activités de la piscine.

Venez nous rendre visite au « Grou Splash »! L'évènement est gratuit et ouvert au public.

À propos de l'Université Sainte-Anne

L'Université Sainte-Anne, la seule université francophone en Nouvelle-Écosse, offre des baccalauréats en sciences de l'éducation, en administration des affaires, en arts et lettres et en sciences. L'université offre aussi des programmes de 2e cycle en sciences de l'éducation (maîtrises en FLM et en FLS). Des programmes collégiaux et des programmes d'immersion en français langue seconde peuvent également y être suivis.

Pour plus d'information

MaryAnn Gauvin, directrice du Centre Sportif
Université Sainte-Anne
Tél. : 902-769-2114 poste 7172
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le Centre acadien a procédé hier après-midi à sa réouverture après trois ans de fermeture. L’évènement a permis au Centre de faire découvrir ses installations aux invités d’honneur, ainsi qu’aux représentants et représentantes du gouvernement provincial, des organismes communautaires et de la grande communauté acadienne locale.

La réouverture officielle, qui a eu lieu à la Bibliothèque Louis-R.-Comeau et qui comprenait des discours de différents intervenants et intervenantes, était suivie d’une visite des lieux et d’une réception dans les locaux du Centre acadien. Près de 90 personnes étaient présentes.

« Après trois années d'absence, le Centre acadien rouvre ses portes, non seulement en tant qu'institution, mais en tant que symbole vivant de résilience, de détermination, de collaboration et d’ouverture du patrimoine acadien sur le monde », expliquait Matthias Duc, directeur du Centre acadien.

Rappelons que le Centre acadien est un centre d’archives fondé en 1972 par J. Alphonse Deveau, historien, écrivain, professeur d’école et pionnier en études acadiennes. Il détient d'importantes collections: des fonds d’archives dont certains datent de l’établissement des Acadiens en Nouvelle-Écosse, une base de données généalogique des familles acadiennes de Clare et un fonds documentaire sur l’Acadie.

Il est maintenant doté d’un triple mandat ; la collecte d’archives acadiennes néo-écossaises; l’évaluation, la description, la classification, l’indexation et l’entreposage des archives pour leur conservation; et, la valorisation des archives par la diffusion de l’information.

Il a un nouveau plan d’affaires centré sur sa mission archivistique, un appui financier du ministère des Communautés, de la Culture, du Tourisme et du Patrimoine de la Nouvelle-Écosse et un archiviste, Matthias Duc, à sa direction.

Alors que l’Acadie du Sud-Ouest de la Nouvelle-Écosse se prépare à accueillir le @lecma2024, un évènement qui rassemblera la diaspora acadienne des quatre coins du monde, le calendrier du Centre acadien ne pourrait pas être plus juste.

Le Centre acadien a procédé hier après-midi à sa réouverture après trois ans de fermeture. L’évènement a permis au Centre de faire découvrir ses installations aux invités d’honneur, ainsi qu’aux représentants et représentantes du gouvernement provincial, des organismes communautaires et de la grande communauté acadienne locale.

La réouverture officielle, qui a eu lieu à la Bibliothèque Louis-R.-Comeau et qui comprenait des discours de différents intervenants et intervenantes, était suivie d’une visite des lieux et d’une réception dans les locaux du Centre acadien. Près de 90 personnes étaient présentes.

« Après trois années d'absence, le Centre acadien rouvre ses portes, non seulement en tant qu'institution, mais en tant que symbole vivant de résilience, de détermination, de collaboration et d’ouverture du patrimoine acadien sur le monde », expliquait Matthias Duc, directeur du Centre acadien.

Rappelons que le Centre acadien est un centre d’archives fondé en 1972 par J. Alphonse Deveau, historien, écrivain, professeur d’école et pionnier en études acadiennes. Il détient d'importantes collections: des fonds d’archives dont certains datent de l’établissement des Acadiens en Nouvelle-Écosse, une base de données généalogique des familles acadiennes de Clare et un fonds documentaire sur l’Acadie.

Il est maintenant doté d’un triple mandat ; la collecte d’archives acadiennes néo-écossaises; l’évaluation, la description, la classification, l’indexation et l’entreposage des archives pour leur conservation; et, la valorisation des archives par la diffusion de l’information.

Il a un nouveau plan d’affaires centré sur sa mission archivistique, un appui financier du ministère des Communautés, de la Culture, du Tourisme et du Patrimoine de la Nouvelle-Écosse et un archiviste, Matthias Duc, à sa direction.

Alors que l’Acadie du Sud-Ouest de la Nouvelle-Écosse se prépare à accueillir le @lecma2024, un évènement qui rassemblera la diaspora acadienne des quatre coins du monde, le calendrier du Centre acadien ne pourrait pas être plus juste.