Actualités

Anne d'Entremont, André Gaudet, Vanessa Haché

Pointe-de-l'Église (N.-É.), le 7 novembre 2016 – Le campus de Pointe-de-l'Église de l'Université Sainte-Anne était grouillant d'activités en fin de semaine lors de la 11e édition des Retrouvailles.

Les musiciens Terry Thibodeau ('83) et Steven Gaudet ('80) ont fait bourdonner le Club social de la Pointe le vendredi soir et le groupe The Radiaters, composé de Francis Robichaud ('03), Simon Robichaud ('04), Charles Robicheau ('04) et Daniel Lewis ont attiré toute une foule au bar étudiant Le Château samedi soir.

Pendant deux jours, de nombreux matchs de hockey masculin et féminin ont eu lieu à la patinoire et les équipes de badminton et de volleyball féminin des DRAGONS ont disputé leurs matchs au gymnase.

Le banquet annuel des Retrouvailles a fait peau neuve cette année et a eu lieu sous forme de réception. Pour les participants, c'était l'occasion parfaite de renouer des liens, de se remémorer de bons souvenirs et de s'amuser un peu. Un diaporama d'anciennes photos a été présenté, un « photobooth » avec accessoires en a fait rire plus d'un et les musiciens Sebastien Dol ('07) et Gilles Saulnier ont assuré une bonne ambiance tout au long de la soirée.

Les Retrouvailles, c'est également l'occasion de rendre hommage à nos anciens qui se sont démarqué et qui continuent de laisser une impression inoubliable à notre institution. Lors de la réception, le prix Ancien de l'année a été décerné à André Gaudet et les prix Étoiles filantes ont été décernés à Vanessa Haché et Anne d'Entremont.

Natif des Concessions, André Gaudet était étudiant à l'Université Sainte-Anne dans les années 50 et par la suite a complété une maîtrise à l'Université de Moncton. Il a entrepris sa carrière dans l'enseignement à différents endroits au Nouveau-Brunswick, au Québec et dans les Provinces de l'Ouest canadien où il a fini par devenir Conseiller en orientation. Au fil des ans, il a publié plus d'une quinzaine de livres en français sur une variété de sujets touchant l'Acadie, la francophonie, les jeunes, le sport et la nature. D'ailleurs, le livre « Adolphe à Nicolas et sa charrette », publié en 1983, lui a valu une mention spéciale au Concours littéraire France-Acadie.

Originaire de Tracadie Sheila, Vanessa Haché détient un baccalauréat en administration des affaires (programme coopératif) de l'Université Sainte-Anne. Depuis 2008 elle se spécialise en stratégie pour aider ses clients à planifier leur avenir avec sa propre entreprise, nommé VH consultants. Vanessa est très impliquée dans sa communauté et siège à plusieurs conseils d'administration. Jusqu'à tout récemment, elle était membre du Conseil des gouverneurs de l'Université Sainte-Anne.

Anne d'Entremont est diplômée de l'Université Sainte-Anne avec un B.A. obtenu en 1994 et un B. Éd. obtenu en 2009. Elle est enseignante au centre d'apprentissage à l'École secondaire de Par-en-bas. En 2015/2016, elle a été lauréate du prix d'enseignante de l'année du Conseil scolaire acadien provincial pour son engagement envers ses élèves. Elle s'est surtout distinguée sur le plan de la communication et de l'innovation avec la création d'un programme de médias numériques.

« Au nom de l'Association des anciens et amis, je tiens à féliciter les trois gagnants. Ce sont des individus qui font rayonner l'Université Sainte-Anne à la largeur du pays et il me fait plaisir de souligner leurs accomplissements »

- Mélanie Lepine, présidente de l'Association des anciens et amis.

L'Association des anciens et amis est également fière d'annoncer que trois nouveaux directeurs ont été élus au conseil d'administration de l'Association des anciens et amis lors de l'Assemblée générale annuelle qui a eu lieu samedi après-midi. Les membres du conseil d'administration 2016-2017 sont Mélanie Lepine ('05), Carl Victor ('92), Lorianne LeBlanc ('11), Tyler Smith ('08), Colton LeBlanc ('13), Terry Thibodeau ('83) et, nouvellement élus, Jessica Wilson ('16), Nicholas Comeau ('12) et Scott Surette ('95).

Des photos de la fin de semaine seront partagées sur la page Facebook de l'Association des anciens et amis. Si vous avez des photos que vous voulez partager, utilisez le mot click (« hashtag ») #Retrouvailles2016.

À l'année prochaine !

Crédit photo: Vanessa Wilson

À propos de Université Sainte-Anne

L'Université Sainte-Anne, la seule université francophone en Nouvelle-Écosse, offre des programmes d'études universitaires et collégiales ainsi que des programmes d'immersion et de formation sur mesure en français langue seconde. Reconnue pour l'excellence de ses programmes et son milieu de vie unique et exceptionnel, elle offre des occasions d'apprentissage expérientiel favorisant l'engagement et la réussite des étudiantes et étudiants et un contexte favorable à l'établissement d'une culture d'excellence en recherche et en développement. Résolument ancrée dans son milieu, elle est un partenaire de choix pour accroître la vitalité des régions entourant ses campus et de l'Acadie de la Nouvelle-Écosse dans son ensemble.

Pour plus d'information

Rachelle LeBlanc, Directrice des communications et du marketing
Université Sainte-Anne Tél. : (902) 769-2114 poste 7222
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Le Centre acadien a procédé hier après-midi à sa réouverture après trois ans de fermeture. L’évènement a permis au Centre de faire découvrir ses installations aux invités d’honneur, ainsi qu’aux représentants et représentantes du gouvernement provincial, des organismes communautaires et de la grande communauté acadienne locale.

La réouverture officielle, qui a eu lieu à la Bibliothèque Louis-R.-Comeau et qui comprenait des discours de différents intervenants et intervenantes, était suivie d’une visite des lieux et d’une réception dans les locaux du Centre acadien. Près de 90 personnes étaient présentes.

« Après trois années d'absence, le Centre acadien rouvre ses portes, non seulement en tant qu'institution, mais en tant que symbole vivant de résilience, de détermination, de collaboration et d’ouverture du patrimoine acadien sur le monde », expliquait Matthias Duc, directeur du Centre acadien.

Rappelons que le Centre acadien est un centre d’archives fondé en 1972 par J. Alphonse Deveau, historien, écrivain, professeur d’école et pionnier en études acadiennes. Il détient d'importantes collections: des fonds d’archives dont certains datent de l’établissement des Acadiens en Nouvelle-Écosse, une base de données généalogique des familles acadiennes de Clare et un fonds documentaire sur l’Acadie.

Il est maintenant doté d’un triple mandat ; la collecte d’archives acadiennes néo-écossaises; l’évaluation, la description, la classification, l’indexation et l’entreposage des archives pour leur conservation; et, la valorisation des archives par la diffusion de l’information.

Il a un nouveau plan d’affaires centré sur sa mission archivistique, un appui financier du ministère des Communautés, de la Culture, du Tourisme et du Patrimoine de la Nouvelle-Écosse et un archiviste, Matthias Duc, à sa direction.

Alors que l’Acadie du Sud-Ouest de la Nouvelle-Écosse se prépare à accueillir le @lecma2024, un évènement qui rassemblera la diaspora acadienne des quatre coins du monde, le calendrier du Centre acadien ne pourrait pas être plus juste.

Le Centre acadien a procédé hier après-midi à sa réouverture après trois ans de fermeture. L’évènement a permis au Centre de faire découvrir ses installations aux invités d’honneur, ainsi qu’aux représentants et représentantes du gouvernement provincial, des organismes communautaires et de la grande communauté acadienne locale.

La réouverture officielle, qui a eu lieu à la Bibliothèque Louis-R.-Comeau et qui comprenait des discours de différents intervenants et intervenantes, était suivie d’une visite des lieux et d’une réception dans les locaux du Centre acadien. Près de 90 personnes étaient présentes.

« Après trois années d'absence, le Centre acadien rouvre ses portes, non seulement en tant qu'institution, mais en tant que symbole vivant de résilience, de détermination, de collaboration et d’ouverture du patrimoine acadien sur le monde », expliquait Matthias Duc, directeur du Centre acadien.

Rappelons que le Centre acadien est un centre d’archives fondé en 1972 par J. Alphonse Deveau, historien, écrivain, professeur d’école et pionnier en études acadiennes. Il détient d'importantes collections: des fonds d’archives dont certains datent de l’établissement des Acadiens en Nouvelle-Écosse, une base de données généalogique des familles acadiennes de Clare et un fonds documentaire sur l’Acadie.

Il est maintenant doté d’un triple mandat ; la collecte d’archives acadiennes néo-écossaises; l’évaluation, la description, la classification, l’indexation et l’entreposage des archives pour leur conservation; et, la valorisation des archives par la diffusion de l’information.

Il a un nouveau plan d’affaires centré sur sa mission archivistique, un appui financier du ministère des Communautés, de la Culture, du Tourisme et du Patrimoine de la Nouvelle-Écosse et un archiviste, Matthias Duc, à sa direction.

Alors que l’Acadie du Sud-Ouest de la Nouvelle-Écosse se prépare à accueillir le @lecma2024, un évènement qui rassemblera la diaspora acadienne des quatre coins du monde, le calendrier du Centre acadien ne pourrait pas être plus juste.