Courriel :
Téléphone :
902-769-2114, poste 7266
Télécopieur :
902-769-2930
Justin Shaw
1695, route 1
Pointe-de-l'Église (Nouvelle-Écosse)  B0W 1M0
CANADA


Jusqu'à présent, les travaux d'érudition de Justin Shaw examinent le potentiel politique dans l'esthétique littéraire et cinématographique post-11 septembre, avec un accent particulier sur comment les stratégies narratives dans la littérature du 11 septembre déstabilisent les idéologies et pratiques culturelles hégémoniques. Sa thèse «  Falling Men in 9/11 American Fiction  » est une critique littéraire dialectique des récits politiques sexospécifiques dans les États-Unis post-11 septembre. Dans le cadre de ce mode d'écriture, une figure du capital (l'homme d'affaires transnational «  en chute  ») sert de plaque tournante pour tracer des cartes cognitives des relations néolibérales, avant et après le 11 septembre : entre l'oppression des «  Autres  » par l'hégémonie masculine sur le territoire national et l'oppression d'entités géopolitiques de grande taille altérifiées par la politique étrangère américaine, au nom de la protection de la nation américaine perçue comme étant vulnérable et ainsi «  féminisée  ». M. Shaw fournit un contexte plus large pour cette étude dans «  Destabilizing Sexistentialism and Hegemonic Masculinity in Norman Mailer's An American Dream  » (2014), publiée dans Canadian Review of American Studies, qui démontre que la misogynie souvent calomniée dans ce roman de Mailer est plutôt une stratégie de représentation délibérée qui vise à critiquer la masculinité hégémonique du capitalisme américain d'entreprise. Il œuvre actuellement à la soumission de sa thèse pour publication et à la coédition d'un recueil d'essais cinématographiques sur la masculinité américaine post-11 septembre. Sa contribution à cette collection, «  In the Critical Crosshairs: American Snipers  », examine le débat sur la nature de plus en plus asymétrique et sans équipage de la guerre menée par les États-Unis par l'analyse de deux mémoires d'expériences en temps de guerre et de leurs adaptations cinématographiques : Jarhead d'Anthony Swofford (2003) et American Sniper de Chris Kyle (2012).


Justin Shaw a obtenu son doctorat en anglais et en études cinématographiques en 2015 et sa maîtrise ès arts en anglais en 2008, tous les deux de Wilfrid Laurier University. Il a terminé un baccalauréat ès arts, avec distinction, en anglais et en littérature de St. Thomas University, en 2005.


Justin Shaw's scholarly work to date investigates the political potential in post-9/11 literary and film aesthetics, with a specific focus on how narrative strategies in the literature of 9/11 can destabilize hegemonic cultural ideologies and practices. His dissertation, "Falling Men in 9/11 American Fiction," focuses on a dialectical literary critique of the gendered political narratives in post-9/11 America. In this mode of writing, a figure of capital (the "falling" transnational business man) serves as a nexus point in the drawing of cognitive maps of neoliberal relations, before and after 9/11: between the oppression of "others" by masculine hegemony on the homefront and the oppression of larger geopolitical entities rendered "other" by American foreign policy, all in the name of protecting a vulnerable and thus "feminized" United States. He provides greater context for this study in "Destabilizing Sexistentialism and Hegemonic Masculinity in Norman Mailer's An American Dream" (2014), published in Canadian Review of American Studies, which demonstrates that Mailer's oft-maligned misogyny in that novel is a deliberate representational strategy to critique hegemonic masculinity in corporate American capitalism. Currently, he is working on submitting his dissertation for publication and co-editing a collection of film essays on post-9/11 American masculinity. His contribution to this collection, "In the Critical Crosshairs: American Snipers," examines the debate on the increasingly asymmetrical and unmanned nature of American military warfare through an analysis of two wartime memoirs and their film adaptations: Anthony Swofford's Jarhead (2003) and Chris Kyle's American Sniper (2012). 

  • Ph.D., English and Film - 2015, Wilfrid Laurier University
  • M.A., English - 2008, Wilfrid Laurier University
  • B.A.H., English Language and Literature - 2005, St. Thomas University