Doctorat honorifique à Madame Suzanne Lévesque

Suzanne Levesque

L'Université Sainte-Anne est fière d'annoncer qu'elle décernera un doctorat honorifique à Madame Suzanne Lévesque, lors de la collation des grades universitaires, le samedi 7 mai 2011.

Suzanne Lévesque est présidente et directrice générale de la Fondation J.-Louis Lévesque. Créée en 1961 par son père, l'homme d'affaires et philanthrope J-Louis Lévesque, la Fondation a pour mission d'appuyer la recherche médicale, les institutions de santé et d'éducation.

Après des études en pédagogie, sur les valeurs mobilières et en langues, Mme Lévesque obtient un diplôme en traduction écrite et en correction de textes de l'Université de Montréal. En 1974, elle effectue ses premières armes au sein de la Fondation J-Louis Lévesque, où elle gère les placements et les demandes d'appui financier. En 1978, elle est nommée fiduciaire de la Fondation.

En 1982, Suzanne Lévesque devient présidente de la Fondation tout en assumant les fonctions de directrice générale. Sous son impulsion, de nombreux fonds de bourses, fonds de recherche et chaires universitaires sont créés, tels que : le Fonds de bourses Jeanne-et-J.-Louis-Lévesque à l'Université de Moncton; la Chaire Jeanne-et-J.-Louis-Lévesque en génétique des maladies du cerveau à l'Hôpital Sainte-Justine; The Jeanne and J.-Louis Lévesque Chair in Cancer Research à l'Université McGill; le Fonds de bourses de recherche postdoctorales J.-Louis-Lévesque et le Fonds de bourses de recherche postdoctorales Armand-Frappier à l'Institut Armand-Frappier; la Chaire Jeanne-et-J.-Louis-Lévesque en périnatalogie à l'Université de Laval, vouée à la recherche sur les grossesses difficiles et sur les prématurés; la Chaire Jeanne-et-J.-Louis-Lévesque en radiobiologie à l'Université de Sherbrooke; le Fonds de recherche en ophtalmologie à l'Université de Montréal; le financement du programme de recherche sur le rejet des transplantations au Service de néphrologie du CHUM à l'Hôpital Notre-Dame; la Chaire Jeanne-et-J.-Louis-Lévesque en gestion financière à l'Université de Moncton; The Jeanne and J.-Louis Lévesque Fund for Nutrisciences and Health at University of Prince Edward Island; la Chaire Jeanne-et-J.-Louis-Lévesque en immunité des maladies virales à l'Institut National de la Recherche Scientifique à l'Institut Armand-Frappier; le Fonds pour la recherche sur les maladies du vieillissement à l'Université d'Ottawa et le Fonds pour la recherche à l'Institut de cardiologie de Montréal.

En outre, l'action de Madame Lévesque favorise la rencontre et le partage des savoirs. Cela s'exprime au niveau de la recherche médicale : par exemple, en 2006, Mme Lévesque a réuni les 10 professeurs titulaires des chaires ou des laboratoires de recherches auxquels la Fondation accorde un soutien financier. L'objectif - atteint avec succès - était de développer l'entraide entre les chercheurs et la coopération sur leurs projets respectifs. Cela s'exprime également au niveau de la coopération entre établissements de santé : Mme Lévesque a plusieurs fois facilité la rencontre entre les membres du personnel de ces organismes, afin que les équipes plus aguerries fassent part de leurs expériences aux équipes plus récemment créées. La Résidence de soins palliatifs de l'Ouest-de-l'Île (Montréal), ouverte en 2002 grâce au soutien de la Fondation J.-Louis Lévesque, a ainsi apporté sa collaboration à l'équipe chargée de construire la Maison des soins palliatifs de la Rivière du Nord, à Saint-Jérôme, laquelle a ouvert ses portes en 2006.

L'engagement de Suzanne Lévesque lui a valu de nombreuses distinctions : en 1998, elle reçoit un doctorat honoris causa en sciences humaines de l'Université de Moncton; en 2004, elle devient membre de l'Ordre du Canada; en 2006, elle est nommée Doctor of Laws par l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard; en 2008, elle reçoit la médaille d'honneur de la Faculté de médecine de l'Université de Montréal.

Pour sa contribution exceptionnelle envers la recherche médicale et scientifique, les services d'éducation et les œuvres de bienfaisance, l'Université Sainte-Anne lui décernera un doctorat honorifique le 7 mai prochain.