A l’occasion de la collation des grades, l'Université Sainte-Anne décerne un doctorat honorifique à l’honorable Michel Bastarache et installe son nouveau chancelier, M. Louis Deveau

Pointe-de-l'Église, le 3 mai 2006 : L'Université Sainte-Anne est heureuse d'annoncer que la collation des grades universitaires aura lieu le samedi 6 mai à 14h en l'Église Sainte-Marie de Pointe-de-l'Église. L'Université Sainte-Anne remettra également un doctorat honorifique à l'honorable Michel Bastarache et installera son nouveau chancelier, M. Louis Deveau.

Cette année se sont en tout 66 gradués des niveaux universitaires qui se verront remettre leur diplôme, dont 2 diplômés en Sciences de la Santé, 2 diplômés en Sciences pré-vétérinaires, 9 en Baccalauréat ès Arts, 8 en Baccalauréat ès Sciences, 8 en Baccalauréat en Administration des Affaires, 14 en Baccalauréat ès Arts / Baccalauréat en Éducation, 16 en Baccalauréat en Éducation et 7 en Maîtrise en Éducation.

Cette collation des grades sera l'occasion de rendre hommage une dernière fois à nos étudiants et de les féliciter pour ce diplôme amplement mérité, au vu du temps passé et du travail fourni au cours de ces dernières années. L'Université Sainte-Anne est fière de ses diplômés et heureuse d'avoir contribué à leur formation et leur souhaite une pleine réussite dans leur future vie professionnelle.

L'ensemble de la communauté est la bienvenue à cette cérémonie en l'honneur de nos étudiants et de l'honorable Michel Bastarache, docteur honoris causa de l'Université Sainte-Anne et du nouveau chancelier, Monsieur Louis Deveau.

La collation des grades sera aussi l'occasion de remettre un doctorat honoris causa en droit à l'honorable Michel Bastarache, juge de la Cour Suprême du Canada et ardent défenseur des droits des francophones.

Originaire du Nouveau-Brunswick, l'honorable Michel Bastarache est diplômé en droit des universités de Moncton, de Montréal, d'Ottawa et de Nice. Il a débuté sa carrière comme traducteur juridique, puis, a notamment été doyen de l'école de droit de l'Université de Moncton et doyen associé de la section de Common Law de l'Université d'Ottawa, directeur général à la promotion des langues officielles au Secrétariat d'État du Canada, avant d'être nommé juge de la cour d'appel du Nouveau Brunswick, puis Juge de la cour suprême du Canada le 30 septembre 1997.

L'honorable Michel Bastarache s'est illustré à plusieurs reprises pour son engagement dans la défense des causes des minorités, notamment les droits des francophones, et la valorisation de la langue française au sein de la communauté canadienne. On lui doit notamment l'autorisation faite aux francophones d'administrer eux-mêmes leurs écoles, le droit d'accès aux tribunaux dans la langue de la minorité et il a été l'un des artisans de l'établissement du français comme langue officielle du Nouveau-Brunswick.

Nous profiterons aussi de ce moment où toute la communauté francophone et universitaire se trouvera réunie pour installer Monsieur Louis Deveau au poste de Chancelier de l'Université Sainte-Anne. Monsieur Louis Deveau succédera à Jean-Louis Roy, qui était installé depuis mai 2001, au poste de chancelier de l'Université Sainte-Anne.

Natif de Nouvelle-Écosse, M. Deveau a obtenu un Baccalauréat à l'Université Sainte-Anne en 1953, puis un Baccalauréat en génie à la Technical University of Nova Scotia (aujourd'hui intégré à l'Université Dalhousie) en 1957. Fortement impliqué dans le développement économique de la Nouvelle-Écosse et notamment de ses ressources maritimes, il est le président et fondateur d'Algues Acadiennes Limitées qui transforme les algues sauvages en produits agricoles à forte valeur ajoutée, en ingrédients alimentaires, et en algues cultivées pour le marché mondial des produits alimentaires.

Les compétences stratégiques, économiques et scientifiques développées chez Algues Acadiennes par Louis Deveau, lui ont valu, à titre personnel ou au nom de son entreprise, plusieurs distinctions honorifiques, notamment la nomination comme Officier de l'ordre du Canada dans la catégorie Industrie, Commerce, Affaires en 2003. Par ailleurs, Algues Acadiennes a été classée parmi les 50 entreprises les mieux gérées du Canada en 2002, 2003, 2004 et 2005.