Actualités

Jusqu'au 6 octobre 2013, le Centre acadien de l'Université Sainte-Anne reçoit la visite de Philip Comeau, originaire de la Baie Sainte-Marie et chercheur postdoctoral à l'Université d'Ottawa, et de Carmen LeBlanc, originaire des Iles de la Madeleine et professeure à l'Université Carleton. Ensemble, avec Ruth King, professeure à York University, les trois co-chercheurs ont obtenu une subvention du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada pour un projet sur le contact interdialectal et l'histoire sociolinguistique du français acadien.

Il est question de l'influence des mouvements de populations qui mettent en contact des gens qui parlent des variétés différentes sur la formation de nouvelles variétés. La rencontre de ces locuteurs aux usages différents engendre à plus longue échéance une convergence linguistique. Les générations suivantes acquièrent donc une variété plus homogène. Quel rôle joue le nombre de locuteurs pour chaque variété sur le résultat final ? Quels phénomènes linguistiques trouve-t-on dans les nouvelles variétés ? En résumé, quels facteurs déterminent le résultat du contact interdialectal, et son prolongement, le changement linguistique ?

L'effet du contact interdialectal sur les changements linguistiques est souvent traité après coup. Le projet, par contraste, compare la langue des locuteurs de cinq variétés de français acadien (fin XIXe et début XXe siècle). Bien que ces variétés aient un ancêtre commun, elles ont beaucoup divergé de par l'histoire de leur peuplement. L'une d'entre elles est demeurée longtemps isolée des autres (Baie Sainte-Marie NÉ), trois d'entre elles ont connu des échanges de population et une histoire commune (Iles de la Madeleine Qc, Chéticamp NÉ, Stephenville TNL), la dernière résulte d'un peuplement hétérogène formé de deux groupes distincts: des Acadiens et des métropolitains de Normandie et de Bretagne (L'Anse à Canards TNL). Les données proviennent de documents d'archives (locuteurs nés entre 1850-1900) et d'entrevues (locuteurs nés entre 1900-1930).

En ce qui concerne leur visite au Centre acadien, Monsieur Comeau et Madame LeBlanc sont en train d'explorer la collection sonore d'Alphonse Deveau.

Les #usainteanneDragons sont heureux d'annoncer que Abbie Smeltzer se joindra à l'équipe féminine de volley-ball dès septembre 2024. Abbie est finissante du Centre scolaire de la Rive-Sud et a évolué avec le club de volleyball Smash.

Elle est inscrite au baccalauréat ès sciences intégré avec le baccalauréat en éducation.

Aidez-nous en lui souhaitant bienvenue dans la famille de l'Université Sainte-Anne!

Les #usainteanneDragons sont heureux d'annoncer que Abbie Smeltzer se joindra à l'équipe féminine de volley-ball dès septembre 2024. Abbie est finissante du Centre scolaire de la Rive-Sud et a évolué avec le club de volleyball Smash.

Elle est inscrite au baccalauréat ès sciences intégré avec le baccalauréat en éducation.

Aidez-nous en lui souhaitant bienvenue dans la famille de l'Université Sainte-Anne!