Actualités

Pointe-de-l’Église (N.-É.), le 22 mars 2024 — La Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse (FANE) et le Comité de la maîtrise en cultures et espaces francophones sont heureux d’annoncer le récipiendaire du Fonds intégration aux études supérieures de la FANE : monsieur Johnsly Ira.

Ce fonds, d’une valeur de 5000 $, est réservé aux étudiantes et étudiants à temps plein en début de leur programme de maîtrise dont la problématique de départ s’insère dans le champ des études acadiennes.

« Je souhaite sincèrement remercier le Comité de maîtrise de m’avoir sélectionné et la FANE pour leur soutien généreux. Cet appui financier me permettra de me concentrer sur mes études et d’apprendre davantage à propos de l’Acadie. »
— Johnsly Ira, récipiendaire

Alors qu’il a amorcé ce programme récemment, monsieur Ira s’est déjà démarqué par ses contributions aux activités d’échanges de connaissances, surtout en aidant à organiser le Colloque étudiant du 9 mars 2024.

Quant à son apprentissage, il a développé un intérêt particulier aux représentations du soi lors de ses études de baccalauréat en psychologie et de son master 1 en philosophie. Cette curiosité à propos de la formation identitaire le motive à approfondir ses connaissances à Université Sainte-Anne. C’est ici, dans le séminaire l’Acadie et les francophonies canadiennes de la professeure Chantal White, que monsieur Ira devient fasciné par l’influence de la littérature, notamment l’œuvre Evangeline (Évangéline) de Longfellow, sur le mythe acadien. Cette découverte lui a fait vouloir dépister la possibilité de différences intergénérationnelles dans l’attachement que ressentent les Acadiens à leurs lieux de repères historiques, tels que Grand-Pré.

L’octroi de deux fonds avait été annoncé en juillet 2023, dont l’objectif est de stimuler et d’encourager les étudiants et étudiantes à perfectionner leurs connaissances sur l’Acadie ainsi que sur les différentes francophonies canadiennes et internationales.

« La Fédération acadienne est ravie de pouvoir appuyer les études acadiennes des étudiantes et les étudiants comme monsieur Ira. Originaire d’Haïti, cet étudiant pourrait apporter un nouveau regard sur l’Acadie et l’identité acadienne. Nous félicitons monsieur Ira et nous lui souhaitons beaucoup de succès dans ses études universitaires ».
— Denise Comeau-Desautels, présidente de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse

À propos de l’Université Sainte-Anne

L’Université Sainte-Anne, la seule université francophone en Nouvelle-Écosse, offre des programmes d’études universitaires et collégiales ainsi que des programmes d’immersion et de formation sur mesure en français langue seconde. Reconnue pour l’excellence de ses programmes et son milieu de vie unique et exceptionnel, elle offre des occasions d’apprentissage expérientiel favorisant l’engagement et la réussite des étudiantes et étudiants et un contexte favorable à l’établissement d’une culture d’excellence en recherche et en développement. Résolument ancrée dans son milieu, elle est un partenaire de choix pour accroître la vitalité des régions entourant ses campus et de l’Acadie de la Nouvelle-Écosse dans son ensemble.

Pour plus d’information       

Gilles Saulnier, Agent de mobilisation des connaissances
Bureau de la recherche
Université Sainte-Anne
Tél. : 902-260-5141
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Maya Hayes est originaire de Halifax, N.-É. et étudiante de première année dans l’Option immersion française intégrée (OIFI). Après avoir débutée au niveau intermédiaire en français, elle a beaucoup progressé et a réussi à décrocher un emploi comme animatrice francophone dans les camps organisés Canadian Parents for French - Nova Scotia à Halifax. Elle est très fière d’avoir passé une entrevue en français et d’être sélectionnée à cause de la qualité de son français oral.

Deux aspects qu’elle a beaucoup appréciés de l’option OIFI « étaient les leçons et la façon que les professeurs nous ont enseigné les matériaux. Cela m’a donné un point de vue différent sur la langue française que j’ai beaucoup aimé. »

Félicitations, Maya, et nous sommes convaincus que les enfants du camp de Canadian Parents for French sont chanceux de t’avoir comme animatrice!

Maya Hayes est originaire de Halifax, N.-É. et étudiante de première année dans l’Option immersion française intégrée (OIFI). Après avoir débutée au niveau intermédiaire en français, elle a beaucoup progressé et a réussi à décrocher un emploi comme animatrice francophone dans les camps organisés Canadian Parents for French - Nova Scotia à Halifax. Elle est très fière d’avoir passé une entrevue en français et d’être sélectionnée à cause de la qualité de son français oral.

Deux aspects qu’elle a beaucoup appréciés de l’option OIFI « étaient les leçons et la façon que les professeurs nous ont enseigné les matériaux. Cela m’a donné un point de vue différent sur la langue française que j’ai beaucoup aimé. »

Félicitations, Maya, et nous sommes convaincus que les enfants du camp de Canadian Parents for French sont chanceux de t’avoir comme animatrice!