Actualités

Pointe-de-l'Églie (N.É.) , le 13 avril 2021 - Le comité de la Maîtrise ès arts en cultures et espaces francophones, le département d’études françaises et le département des sciences humaines ont le plaisir de vous convier à la soutenance publique du mémoire de maîtrise de Madame Yvette Comeau, le 4 mai de 13h30-16h.

Pour y assister, nous vous prions d’ajouter votre nom et votre adresse courriel au formulaire d’inscription en ligne pour recevoir la convocation à cette rencontre qui se déroulera en ligne via Teams et qui promet d’être fort intéressante. 

Ayant pour titre «C’est point nécessairement que je sons en frais de perdre. Je crois que les mots sont encore là. » : Le maintien du lexique traditionnel à la Baie Sainte-Marie en Nouvelle-Écosse et dans les paroisses Saint-Landry et Saint-Martin en Louisiane, le mémoire de Madame Comeau porte principalement sur les représentations linguistiques qui circulent sur le lexique des variétés de français parlées à la Baie Sainte-Marie et dans les paroisses Saint-Landry et Saint-Martin en Louisiane. Le mémoire met en lumière ce que disent les participants à l’étude sur leur utilisation et sur la transmission de ces vernaculaires.  

Après une brève présentation de sa recherche, Madame Comeau répondra aux questions des membres de son comité d’évaluation formé des professeurs suivants :

  • Mélanie LeBlanc, professeure au secteur des sciences humaines à l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (évaluatrice externe)
  • Clint Bruce, professeur au département des sciences humaines et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études acadiennes et transnationales (évaluateur interne)
  • Chantal White, professeure au département d’études françaises, (directrice de mémoire)

Inscrite à temps plein à la Maîtrise ès arts en cultures et espaces francophones depuis septembre 2018, Yvette a occupé, dans sa première année au programme, le poste de coordinatrice de l’observatoire Nord-Sud, le centre de recherche de la CRÉAcT, dans le cadre duquel elle a effectué un premier voyage de recherche en Louisiane en compagnie du professeur Clint Bruce. Elle est également récipiendaire de la première bourse de rédaction offerte conjointement par la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse et l’Institut de recherche sur les cultures acadiennes et francophones dans le monde contemporain (ICAF). Elle travaille depuis septembre 2020 à la Bibliothèque Louis-R.-Comeau et est assistante de recherche pour le projet Trois siècles de migrations francophones en Amérique du Nord (1640-1940), sous la direction du professeur Yves Frenette de l’Université Saint Boniface.

Inaugurée en 2017, la maîtrise en Cultures et espaces francophones est un programme interdisciplinaire, fruit d'une collaboration entre le Département des sciences humaines et le Département d'études françaises.

À propos de l'Université Sainte-Anne

L'Université Sainte-Anne, la seule université francophone en Nouvelle-Écosse, offre des programmes d'études universitaires et collégiales ainsi que des programmes d'immersion et de formation sur mesure en français langue seconde. Reconnue pour l'excellence de ses programmes et son milieu de vie unique et exceptionnel, elle offre des occasions d'apprentissage expérientiel favorisant l'engagement et la réussite des étudiantes et étudiants et un contexte favorable à l'établissement d'une culture d'excellence en recherche et en développement. Résolument ancrée dans son milieu, elle est un partenaire de choix pour accroître la vitalité des régions entourant ses campus et de l'Acadie de la Nouvelle-Écosse dans son ensemble.

Pour plus d'information     

Rachelle LeBlanc, Directrice des communications et du marketing
Université Sainte-Anne
Tél. : 902-769-2114
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Maya Hayes est originaire de Halifax, N.-É. et étudiante de première année dans l’Option immersion française intégrée (OIFI). Après avoir débutée au niveau intermédiaire en français, elle a beaucoup progressé et a réussi à décrocher un emploi comme animatrice francophone dans les camps organisés Canadian Parents for French - Nova Scotia à Halifax. Elle est très fière d’avoir passé une entrevue en français et d’être sélectionnée à cause de la qualité de son français oral.

Deux aspects qu’elle a beaucoup appréciés de l’option OIFI « étaient les leçons et la façon que les professeurs nous ont enseigné les matériaux. Cela m’a donné un point de vue différent sur la langue française que j’ai beaucoup aimé. »

Félicitations, Maya, et nous sommes convaincus que les enfants du camp de Canadian Parents for French sont chanceux de t’avoir comme animatrice!

Maya Hayes est originaire de Halifax, N.-É. et étudiante de première année dans l’Option immersion française intégrée (OIFI). Après avoir débutée au niveau intermédiaire en français, elle a beaucoup progressé et a réussi à décrocher un emploi comme animatrice francophone dans les camps organisés Canadian Parents for French - Nova Scotia à Halifax. Elle est très fière d’avoir passé une entrevue en français et d’être sélectionnée à cause de la qualité de son français oral.

Deux aspects qu’elle a beaucoup appréciés de l’option OIFI « étaient les leçons et la façon que les professeurs nous ont enseigné les matériaux. Cela m’a donné un point de vue différent sur la langue française que j’ai beaucoup aimé. »

Félicitations, Maya, et nous sommes convaincus que les enfants du camp de Canadian Parents for French sont chanceux de t’avoir comme animatrice!