Un projet de recherche et un projet communautaire travaillent en symbiose

Pointe-de-l'Église (N.-É.), le 22 septembre 2015 - À l'intérieur des serres du laboratoire d'innovation en sciences et en industrie du campus de l'Université Sainte-Anne poussent des légumes biologiques qui vont faire leur part pour assurer la sécurité des semences au Canada. Le projet a été réalisé grâce à une subvention interne de l'Université et des contributions de l'Atlantic Canadian Organic Regional Network (ACORN) et de Gilberte Doelle, propriétaire de Wild Rose Farm à Gilbert's Cove.

« L'objectif du projet est d'étudier et de tester diverses variétés de légumes dans le but de déterminer ce qui pousse bien à des fins de semences dans un environnement biologique et dans des conditions météorologiques précises »

- Amélie Constantineau, coordonnatrice du projet à titre de bénévole.

Ce sont des variétés héritage de tomates italiennes, de tomates cerise, de piments et de concombre qui sont particulièrement intéressantes car les données recueillies à leur égard seront accessibles au public par le biais du programme Semences du patrimoine. Les semences récoltées seront envoyées à la Bibliothèque de semences canadienne ainsi qu'à l'« Atlantic Canada's Regional Seed Bank », une bibliothèque de semences à Truro en Nouvelle-Écosse.

« L'extraction des semences est un travail minutieux et ardu, surtout pour les tomates italiennes car elles sont grosses et juteuses et ne produisent que quelques graines. Heureusement que Monette Robichaud et les employés du Café Lisa T. ont prêté main forte » explique madame Constantineau.

Le Café Lisa T. est un organisme à but non lucratif qui est géré par « Clare Organization Representing Persons with Disabilities » et qui offre des emplois et des expériences de travail aux personnes qui font face à des obstacles de taille en matière d'emploi. Les employés du café se chargent d'extraire les semences. Par ailleurs, les tomates dépourvues de graines sont servies sous forme de soupe ou de panini aux clients qui y passent au moment opportun !

Le projet a aussi reçu beaucoup d'appui des étudiants ainsi que des professeurs du Département des sciences de l'Université Sainte-Anne. Nabil Abboud, directeur du département des sciences explique : « Par le biais de ce projet, l'Université Sainte-Anne contribue à augmenter la quantité et la variété de semences de haute qualité qui sont conservées de manière sûre et accessible au public, et aide la communauté en soutenant une entreprise sociale qui offre des expériences enrichissantes à ses clients. »

À propos de l'Université Sainte-Anne

L'Université Sainte-Anne, la seule université francophone en Nouvelle-Écosse, offre des baccalauréats en sciences de l'éducation, en administration des affaires, en arts et lettres et en sciences. L'université offre aussi des programmes de 2e cycle en sciences de l'éducation (maîtrises en FLM et en FLS). Des programmes collégiaux et des programmes d'immersion en français langue seconde peuvent également y être suivis.

Pour plus d'informations

Rachelle LeBlanc
Directrice des communications et du marketing
Université Sainte-Anne
Tél. : 902-769-2114 poste 7222
Courriel :