Actualités

Pointe-de-l’Église (N.-É.), le 13 mars 2023 – L’équipe masculine de volley-ball a permis d’écrire une nouvelle page d’histoire dans le livre de l’Université Sainte-Anne, ce vendredi 10 mars. Les Dragons ont remporté leur premier match au championnat national de l’Association canadienne du sport collégial (ACSC) par la marque de 3 à 1 (17-25, 25-23, 25-16, 29-27) contre les Pilots de Providence. (Crédit photo : Kyle Gilmor)

Providence a fait étalage de sa profondeur en première : six joueurs ont inscrit au moins deux points dans la victoire. Les Dragons ont répondu en enfilant les trois prochains matchs sous l’impulsion d’Alec Cottreau et de Louis-Philippe LeBlanc, auteurs de 25 points collectivement dans les trois derniers engagements. Auteur de 8 attaques marquantes, 2 récupérations, 2 as et 2 blocs, Oliver Rutherford a été nommé joueur du match pour les Dragons.

Le tournoi avait été amorcé deux jours plus tôt lorsque les Dragons avaient subi leur première défaite contre les Hawks de Humber en trois manches (25-17, 25-15 et 25-21). Athlète par excellence pancanadien, Alec Cottreau a été nommé joueur du match avec ses 6 as, 5 attaques marquantes et 4 récupérations.

Le jeudi 9 mars, les Mariners de VIU ont également arraché une victoire aux Dragons en quatre manches (26-24, 25-20, 23-25, 27-25), pour passer en demi-finale bronze. Cette fois c’est Jeremy Bourque qui a reçu le titre de joueur du match avec 11 attaques marquantes, 2 blocs, 2 récupérations et 1 as.

L’Université Sainte-Anne souhaite saluer Alec Cottreau, Jeremy Bourque, Gabriel Beaton et Breton MacNeil, qui ont enfilé le maillot des Dragons avec fierté pendant plusieurs années, et qui en étaient à leur dernier match avec l’équipe lors de cette victoire inoubliable contre les Pilots.

Félicitations à Jay Melanson, à son équipe d’entraîneurs et aux étudiants-athlètes pour une excellente saison couronnée de succès. Nous avons tous hâte à l’année prochaine ! 

À propos de l’Université Sainte-Anne

L’Université Sainte-Anne, la seule université francophone en Nouvelle-Écosse, offre des programmes d’études universitaires et collégiales ainsi que des programmes d’immersion et de formation sur mesure en français langue seconde. Reconnue pour l’excellence de ses programmes et son milieu de vie unique et exceptionnel, elle offre des occasions d’apprentissage expérientiel favorisant l’engagement et la réussite des étudiants et un contexte favorable à l’établissement d’une culture d’excellence en recherche et en développement. Résolument ancrée dans son milieu, elle est un partenaire de choix pour accroître la vitalité des régions entourant ses campus et de l’Acadie de la Nouvelle-Écosse dans son ensemble.

Pour plus d’information       

Rachelle LeBlanc, Directrice des communications et du marketing
Université Sainte-Anne
Tél. : 902-769-2114
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Maya Hayes est originaire de Halifax, N.-É. et étudiante de première année dans l’Option immersion française intégrée (OIFI). Après avoir débutée au niveau intermédiaire en français, elle a beaucoup progressé et a réussi à décrocher un emploi comme animatrice francophone dans les camps organisés Canadian Parents for French - Nova Scotia à Halifax. Elle est très fière d’avoir passé une entrevue en français et d’être sélectionnée à cause de la qualité de son français oral.

Deux aspects qu’elle a beaucoup appréciés de l’option OIFI « étaient les leçons et la façon que les professeurs nous ont enseigné les matériaux. Cela m’a donné un point de vue différent sur la langue française que j’ai beaucoup aimé. »

Félicitations, Maya, et nous sommes convaincus que les enfants du camp de Canadian Parents for French sont chanceux de t’avoir comme animatrice!

Maya Hayes est originaire de Halifax, N.-É. et étudiante de première année dans l’Option immersion française intégrée (OIFI). Après avoir débutée au niveau intermédiaire en français, elle a beaucoup progressé et a réussi à décrocher un emploi comme animatrice francophone dans les camps organisés Canadian Parents for French - Nova Scotia à Halifax. Elle est très fière d’avoir passé une entrevue en français et d’être sélectionnée à cause de la qualité de son français oral.

Deux aspects qu’elle a beaucoup appréciés de l’option OIFI « étaient les leçons et la façon que les professeurs nous ont enseigné les matériaux. Cela m’a donné un point de vue différent sur la langue française que j’ai beaucoup aimé. »

Félicitations, Maya, et nous sommes convaincus que les enfants du camp de Canadian Parents for French sont chanceux de t’avoir comme animatrice!