Jimmy Thibeault lauréat du prix Prix Gabrielle-Roy 2015 pour Des identités mouvantes

Pointe-de-l'Église (N.-É.), le 30 mai 2016 – L'Université Sainte-Anne est fière d'annoncer que Jimmy Thibeault vient de remporter le Prix Gabrielle-Roy 2015 pour son ouvrage Des identités mouvantes : Se définir dans le contexte de la mondialisation, publié aux Éditions Nota Bene. Décerné par l'Association des littératures canadiennes et québécoise (ALCQ), le Prix Gabrielle-Roy récompense chaque année le meilleur ouvrage de critique littéraire portant sur les littératures canadiennes et/ou québécoise écrit en français.

Le prix lui a été remis samedi lors du banquet du colloque annuel de l'Association des littératures canadiennes et québécoise, qui s'est tenu cette année à Calgary. À l'unanimité, le jury s’est prononcé en faveur du livre de Jimmy Thibeault :

« L'originalité et la grande pertinence de cette étude réside, d'une part, dans la synthèse qu'elle présente des diverses approches théoriques cherchant à expliquer la complexité des rapports entre le phénomène de la transculturation et la redéfinition des identités locales, ainsi que dans une étude très fine d'un corpus pancanadien de romans francophones, d'autre part, où l'auteur démontre en outre que la multiplicité des origines et des cultures en un lieu géographique et social donné, redonne sens à l'espace collectif. Il s'agit là, sans conteste, d'un ouvrage remarquable qui deviendra incontournable dans l'étude des thématiques identitaires au sein de la francophonie canadienne. »

 Le jury était composé de Mylène Bédard (Université Laval), d'Hélène Destrempes (Université de Moncton) et d'Élise Lepage (University of Waterloo).

Jimmy Thibeault est professeur adjoint au Département d'études françaises de l'Université Sainte-Anne où il est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études acadiennes et francophones. Il enseigne les littératures acadienne, québécoise, franco-ontarienne et francophone de l'Ouest. Ses recherches portent sur la représentation des enjeux identitaires individuels et collectifs dans les espaces culturels francophones du Canada.

L'Université Sainte-Anne tient également à féliciter les deux finalistes du Prix Gabrielle-Roy 2015 : OEuvres complètes d'Anne Hébert, volume V : Théâtre, nouvelles et proses diverses, sous la direction de Patricia Godbout, Annie Tanguay et Nathalie Watteyne, (Presses Universitaires de Montréal); et De Saint-Denys Garneau, de Michel Biron (Boréal).

À propos de l'Université Sainte-Anne

L'Université Sainte-Anne, la seule université francophone en Nouvelle-Écosse, offre des programmes d'études universitaires et collégiales ainsi que des programmes d'immersion et de formation sur mesure en français langue seconde. Reconnue pour l'excellence de ses programmes et son milieu de vie unique et exceptionnel, elle offre des occasions d'apprentissage expérientiel favorisant l'engagement et la réussite des étudiants et un contexte favorable à l'établissement d'une culture d'excellence en recherche et en développement. Résolument ancrée dans son milieu, elle est un partenaire de choix pour accroître la vitalité des régions entourant ses campus et de l'Acadie de la Nouvelle-Écosse dans son ensemble.

Pour plus d'information

Rachelle LeBlanc
Directrice des communications et du marketing
Université Sainte-Anne
Tél. : 902-769-2114 poste 7222
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Élise Lepage
Département des études françaises
University of Waterloo
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Adresse courte de l'article