Actualités

Alumni

  • L’Université Sainte-Anne pleure le décès du père Maurice LeBlanc

    Pointe-de-l'Église (N.-É.), le 17 février 2021 – La communauté universitaire est attristée par le décès du père Maurice LeBlanc, qui a été diplômé, directeur artistique et professeur émérite à l'Université Sainte-Anne. Son décès est survenu le vendredi 12 février 2021. Il était âgé de 96 ans.

    Né à Pubnico-Ouest, Nouvelle-Écosse, père Maurice est entré au Collège Sainte-Anne dès l'âge de 11 ans. Diplômé du cours classique en 1944, il entreprend des études au Séminaire de Québec et est ordonné prêtre en 1949. Il se joint alors aux prêtres éducateurs de la Congrégation de Jesus et Marie, dite « les Eudistes ».

  • Profil d'étudiante - Lauren Amero et son choix d’étudier la pédagogie au cœur de sa communauté

    Pointe-de-l'Église (N.-É.), le 3 février 2021 – Tout parent qui s'est déjà rassemblé avec ses enfants sur un des terrains de soccer de Clare reconnaîtra le nom « Lauren Amero » grâce à sa forte implication dans le soccer mineur de Clare. Les finissants de 2019 de l'École secondaire de Clare se souviendront de Lauren à titre de présidente du comité des finissants et du conseil étudiant. Ses professeures et professeurs vous diront sûrement que sa bonne humeur, son attitude positive et ses qualités de leadership lui seront très utiles dans sa carrière d'enseignante.

  • Profil d'étudiante - Megan Tucker poursuit ses études en français au sein de sa communauté

    Pointe-de-l'Église (N.-É.), le 27 janvier 2021 – Megan Tucker cherchait un nouveau défi et de nouvelles occasions. Cette finissante de l'École NDA (2016) souhaitait non seulement rester à Chéticamp, mais s'intéressait également à poursuivre ses études en français. C'est en 2019 qu'elle s'est inscrite au programme des Soins infirmiers auxiliaires à l'Université Sainte-Anne.

  • Première bourse de rédaction décernée par l'ICAF et la Fédération acadienne à Mme Yvette Comeau

    Dartmouth (Nouvelle-Écosse), le 18 décembre 2020 – L'Institut de recherche sur les cultures acadiennes et francophones dans le monde contemporain (ICAF) et la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse sont heureux d'annoncer la première récipiendaire d’une bourse de rédaction : Mme Yvette Comeau.

  • Décès de la professeure retraitée Muriel Comeau

    Pointe-de-l'Église (N.-É.), le 20 novembre 2020 – Muriel Comeau, ancienne professeure à l'Université Sainte-Anne, est décédée le 14 novembre dernier à Bathurst à l'âge de 74 ans. Originaire de Petit-Rocher, elle s'est portée à la défense de la francophonie acadienne pendant toute sa carrière.

    Arrivée à l'Université Sainte-Anne au début des années 1970, elle était la seule femme engagée sur l'équipe des professeures et professeurs de la première école d'immersion d'été. Elle a aussi été directrice de l'école d'immersion.

  • Raconter et raffiner : une journée avec Simon Thibault

    Texte par Ramona Blinn, étudiante de deuxième année au B.A.

    Pointe-de-l'Église (N.-É.), le 28 février 2020 – Simon Thibault rendra visite à son village d'origine, la Pointe-de-l'Église, afin de faire deux présentations : une présentation en anglais sur l'importance du storytelling et un atelier en français au sujet de comment raffiner ses idées et ses propos. Les deux activités auront lieu le mercredi 4 mars 2020 à l'Université Sainte-Anne.

  • Janece McNutt et Joel German seront à l’honneur lors des 14e Retrouvailles

    Pointe-de-l'Église (N.-É.), le 21 octobre 2019 – Les prix de l'Association des alumni de l'Université Sainte-Anne sont décernés chaque année aux membres de l'association qui se sont distingués par leur implication exemplaire au sein d'organismes communautaires ou qui se sont illustrés à l'échelle communautaire, régionale ou nationale dans différents domaines ou différentes professions. Les prix sont distribués à la réception des alumni dans le cadre de la fin de semaine des Retrouvailles. Cette soirée rassemble la population estudiantine et la communauté universitaire actuelles, les récipiendaires de bourses 2019/2020, les donateurs et donatrices, les membres du Conseil des gouverneurs et nos alumni.

  • Profil d’ancien : Jason Belliveau Wood

    Pointe-de-l'Église (N.-É.), le 25 juin 2019 – Originaire de Bridgetown en Nouvelle-Écosse, Jason Belliveau Wood a toujours été passionné par l'étude des langues. Très tôt, il a cherché à apprendre le français en s'inscrivant au programme d'immersion à l'école secondaire et par la suite à l'Université Sainte-Anne. C'est en 2000 que Jason a plongé dans l'expérience unique d'une session d'immersion à l'Université Sainte-Anne, ce qui a marqué le point de départ de son amour de la découverte de nouvelles langues.

  • L’Université Sainte-Anne attristée par la disparition de Raymond LeBlanc

    Pointe-de-l'Église (N.-É.), le 14 mars 2019 – L'Université Sainte-Anne fait part de sa tristesse suite au décès de Raymond LeBlanc. M. LeBlanc a laissé sa marque non seulement sur l'Université Sainte-Anne mais également dans sa communauté native de la Baie Sainte-Marie.

  • Renouvellement du nom de l’association des anciens et anciennes

    Pointe-de-l'Église (N.-É.), le 17 décembre 2018 – Il s'en est passé des choses lors des 13e Retrouvailles du mois de novembre dernier ! Lors de l'Assemblée générale annuelle, qui s'est tenue le samedi 3 novembre, les membres de l'association ont repensé le nom de leur association.

Le Centre acadien a procédé hier après-midi à sa réouverture après trois ans de fermeture. L’évènement a permis au Centre de faire découvrir ses installations aux invités d’honneur, ainsi qu’aux représentants et représentantes du gouvernement provincial, des organismes communautaires et de la grande communauté acadienne locale.

La réouverture officielle, qui a eu lieu à la Bibliothèque Louis-R.-Comeau et qui comprenait des discours de différents intervenants et intervenantes, était suivie d’une visite des lieux et d’une réception dans les locaux du Centre acadien. Près de 90 personnes étaient présentes.

« Après trois années d'absence, le Centre acadien rouvre ses portes, non seulement en tant qu'institution, mais en tant que symbole vivant de résilience, de détermination, de collaboration et d’ouverture du patrimoine acadien sur le monde », expliquait Matthias Duc, directeur du Centre acadien.

Rappelons que le Centre acadien est un centre d’archives fondé en 1972 par J. Alphonse Deveau, historien, écrivain, professeur d’école et pionnier en études acadiennes. Il détient d'importantes collections: des fonds d’archives dont certains datent de l’établissement des Acadiens en Nouvelle-Écosse, une base de données généalogique des familles acadiennes de Clare et un fonds documentaire sur l’Acadie.

Il est maintenant doté d’un triple mandat ; la collecte d’archives acadiennes néo-écossaises; l’évaluation, la description, la classification, l’indexation et l’entreposage des archives pour leur conservation; et, la valorisation des archives par la diffusion de l’information.

Il a un nouveau plan d’affaires centré sur sa mission archivistique, un appui financier du ministère des Communautés, de la Culture, du Tourisme et du Patrimoine de la Nouvelle-Écosse et un archiviste, Matthias Duc, à sa direction.

Alors que l’Acadie du Sud-Ouest de la Nouvelle-Écosse se prépare à accueillir le @lecma2024, un évènement qui rassemblera la diaspora acadienne des quatre coins du monde, le calendrier du Centre acadien ne pourrait pas être plus juste.

Le Centre acadien a procédé hier après-midi à sa réouverture après trois ans de fermeture. L’évènement a permis au Centre de faire découvrir ses installations aux invités d’honneur, ainsi qu’aux représentants et représentantes du gouvernement provincial, des organismes communautaires et de la grande communauté acadienne locale.

La réouverture officielle, qui a eu lieu à la Bibliothèque Louis-R.-Comeau et qui comprenait des discours de différents intervenants et intervenantes, était suivie d’une visite des lieux et d’une réception dans les locaux du Centre acadien. Près de 90 personnes étaient présentes.

« Après trois années d'absence, le Centre acadien rouvre ses portes, non seulement en tant qu'institution, mais en tant que symbole vivant de résilience, de détermination, de collaboration et d’ouverture du patrimoine acadien sur le monde », expliquait Matthias Duc, directeur du Centre acadien.

Rappelons que le Centre acadien est un centre d’archives fondé en 1972 par J. Alphonse Deveau, historien, écrivain, professeur d’école et pionnier en études acadiennes. Il détient d'importantes collections: des fonds d’archives dont certains datent de l’établissement des Acadiens en Nouvelle-Écosse, une base de données généalogique des familles acadiennes de Clare et un fonds documentaire sur l’Acadie.

Il est maintenant doté d’un triple mandat ; la collecte d’archives acadiennes néo-écossaises; l’évaluation, la description, la classification, l’indexation et l’entreposage des archives pour leur conservation; et, la valorisation des archives par la diffusion de l’information.

Il a un nouveau plan d’affaires centré sur sa mission archivistique, un appui financier du ministère des Communautés, de la Culture, du Tourisme et du Patrimoine de la Nouvelle-Écosse et un archiviste, Matthias Duc, à sa direction.

Alors que l’Acadie du Sud-Ouest de la Nouvelle-Écosse se prépare à accueillir le @lecma2024, un évènement qui rassemblera la diaspora acadienne des quatre coins du monde, le calendrier du Centre acadien ne pourrait pas être plus juste.