Actualités

Image du Mois de l’histoire des femmes 2022 montrant cinq femmes inspirantes: Buffy Sainte-Marie, Angela James, Dr. Roberta Bondar, Kim Thúy, et Jennifer Gardy. Le mot-symbole « Canada » apparaît dans le coin supérieur gauche.

Pointe-de-l'Église (N.-É.), le 25 octobre 2022 – À l'occasion du Mois de l’histoire des femmes 2022, dont il s'agit du 30e anniversaire de cette commémoration canadienne, la thématique Elle m’a ouvert la voie veut souligner l'influence de femmes canadiennes qui nous inspirent encore aujourd'hui. Dans cette voie, le Bureau de la recherche de l’Université Sainte-Anne vous présente quelques initiatives de nos chercheuses et chercheurs dont l'objectif est de mettre en valeur l’impact inspirant des femmes en Acadie. 

Avec l’ouvrage collectif Paroles et regards de femmes en Acadie, paru en 2020, Jimmy Thibeault (Études françaises), Michael Poplyansky (Université de Regina), Stéphanie St-Pierre (Sciences humaines) et Chantal White (Études françaises) codirigent un ouvrage qui met en valeur la place des femmes dans l’espace socioculturel et historique acadien. Intégrant des perspectives tirées de plusieurs disciplines, dont les études linguistiques, l’histoire, l’anthropologie et le folklore, l’ouvrage invite à la réflexion sur l’influence des femmes dans la construction de l’Acadie contemporaine.  

Parmi les contributions à l’ouvrage, Chantal White revient sur les traces de la Marichette et sur la prise de parole féminine dans les chroniques de la Ruspéteuse en 1980-1981, tandis que Jimmy Thibeault y présente un chapitre sur le processus d’universalisation de l’Acadie dans l’œuvre de France Daigle. On y retrouve aussi des contributions de Clint Bruce (Sciences humaines) sur l’acadianité en Louisiane dans Les veillées d’une sœur ou le destin d’un brin de mousse, une autobiographie de Désirée Martin publiée en 1877, et de Jean-Pierre Pichette (Professeur associé, Sciences humaines) sur l’œuvre de Laure-Irène Pothier-McNeil, conteuse de Pubnico-Ouest. À noter que Clint Bruce continu actuellement ses recherches sur l’oeuvre de Désirée Martin afin de mieux comprendre la trajectoire des Acadiennes religieuses en Louisiane. Quant à Jimmy Thibeault, il vient de publier chez Quebec Studies un article sur l’aspect politique de l’écriture des femmes en Ontario français et l’analyse de la poésie du trauma chez Sonia-Sophie Courdeau.

Stéphanie St-Pierre s’intéresse à la place des femmes dans l’historiographie - l’étude de la manière d’écrire l’histoire - et aux usages publics de l’histoire. Son travail porte en particulier sur la présence et la représentation des femmes dans la production des savoirs historiques en milieu francophone minoritaire, telle que l’oeuvre de Georgette Lamoureux, historienne autodidacte franco-ontarienne. Dans le cas de l’Acadie, son nouveau chantier vise à explorer la production des historiennes et historiens amateurs dans la production des savoirs historiques dans les communautés francophones de la Nouvelle-Écosse. Elle y souligne notamment la faible présence des femmes dans cette catégorie, un phénomène qu’elle souhaite observer plus en profondeur. 

L’histoire des femmes en Acadie est également le fruit de nos étudiantes et étudiants de maîtrise. Dans son mémoire intitulé Les entrepreneures acadiennes du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse : une histoire économisée, Marie-Germaine Chartrand trace le portrait d’entrepreneures acadiennes du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse à travers les récits autobiographiques de cinq femmes d'affaires de diverses générations, toutes originaires de Pubnico-Ouest. 

L’Université Sainte-Anne est fière de soutenir des initiatives de recherche visant à mettre en valeur la place des femmes dans la construction de l’Acadie afin que celles-ci continuent de nous inspirer.

À propos de la recherche à l'Université Sainte-Anne 

Fière de son caractère francophone, l'Université Sainte-Anne constitue un foyer unique en son genre pour l'apprentissage, la recherche, l'innovation et l'épanouissement en français. En effet, ancrée dans l'Acadie de la Nouvelle-Écosse, l'Université se focalise sur la création et la mobilisation de savoirs nouveaux dans une variété de domaines de pointe particulièrement pertinents pour notre époque. L'Université Sainte-Anne souhaite soutenir une culture de recherche concertée et dynamique, de façon à favoriser le rayonnement et la mise en œuvre de savoirs vitaux et novateurs, destinés à répondre aux besoins de la communauté locale, de la société acadienne et d'un monde en constante mutation. 

Pour plus d'information  

Bureau de la recherche   
Université Sainte-Anne  
Tél. : 902-769-2114, poste 7196  
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Un rappel que le Championnat de volley-ball masculin de l’ACAA-AASC aura lieu ce samedi et dimanche à UNBSJ, à Saint-Jean, N.-B., au G. Forbes Elliot Athletics Centre.

Les #usainteanneDragons croiseront donc le fer avec les Seawolves de UNBSJ dans la première demi-finale samedi à 16h30. La finale du championnat est prévue pour dimanche à 14h30.

Si vous êtes sur place, merci de nous tagguer dans vos comptes de médias sociaux! Pour ceux et celles qui ne peuvent pas se déplacer, tous les matchs seront webdiffusés en direct sur acaa.tv.

Un rappel que le Championnat de volley-ball masculin de l’ACAA-AASC aura lieu ce samedi et dimanche à UNBSJ, à Saint-Jean, N.-B., au G. Forbes Elliot Athletics Centre.

Les #usainteanneDragons croiseront donc le fer avec les Seawolves de UNBSJ dans la première demi-finale samedi à 16h30. La finale du championnat est prévue pour dimanche à 14h30.

Si vous êtes sur place, merci de nous tagguer dans vos comptes de médias sociaux! Pour ceux et celles qui ne peuvent pas se déplacer, tous les matchs seront webdiffusés en direct sur acaa.tv.