Actualités
  • L’Université Sainte-Anne continue d’investir dans les technologies vertes

    Pointe-de-l'Église (N.-É.), le 22 juin 2021 – Dans le but d'enrichir la qualité de l'environnement dans lequel évoluent les membres du personnel, la population étudiante, la communauté et nos partenaires, l'Université Sainte-Anne continue d'investir dans des technologies vertes au campus de Pointe-de-l'Église.

  • Roman néo-écossais sur la crise climatique en vente à partir du Jour de la Terre

    Pointe-de-l'Église (N.-É.), le 22 avril 2021 – Le roman sur la crise climatique Our Sands, de Dr Darryl Whetter, professeur à l'Université Sainte-Anne, dont l'intrigue se déroule dans le contexte controversé des sables bitumineux du Canada, est maintenant en vente ici au Canada. Il est publié par Penguin Random House.

  • Borne de recharge

    Vous pouvez maintenant recharger votre véhicule électrique gratuitement à Pointe-de-l’Église

    Pointe-de-l'Église (N.-É.), le 28 octobre 2016 - Les propriétaires de véhicules électriques ou véhicules électriques hybrides rechargeables qui sont en visite ou habitent la région de Clare seront heureux d'apprendre qu'ils peuvent utiliser gratuitement une borne de recharge. La borne, située sur le campus de Pointe-de-l'Église de l'Université Sainte-Anne à l'arrière de la fournaise de biomasse, est accessible dès maintenant.

  • Un projet de recherche et un projet communautaire travaillent en symbiose

    Pointe-de-l'Église (N.-É.), le 22 septembre 2015 - À l'intérieur des serres du laboratoire d'innovation en sciences et en industrie du campus de l'Université Sainte-Anne poussent des légumes biologiques qui vont faire leur part pour assurer la sécurité des semences au Canada. Le projet a été réalisé grâce à une subvention interne de l'Université et des contributions de l'Atlantic Canadian Organic Regional Network (ACORN) et de Gilberte Doelle, propriétaire de Wild Rose Farm à Gilbert's Cove.

  • Crédit photo : Garrett Newell

    L'effet des serres à l'Université Sainte-Anne

    Comme vous avez sans doute remarqué, l'Université Sainte-Anne a récemment fait l'acquisition de deux serres de haute performance avec l'intention de les utiliser pour l'enseignement, la recherche et des activités communautaires. Depuis leur ouverture en janvier 2015, les serres ont principalement été utilisées pour l'enseignement — entre autres pour les laboratoires de biologie — et l'Université désire maintenant utiliser les serres afin de développer des projets de recherche appliquée et des projets communautaires.

  • L'Université Sainte-Anne embauche des entreprises néo-écossaises pour ses projets en énergies renouvelables

    L'Université Sainte-Anne a le plaisir d'annoncer qu'elle a choisi l'entreprise MaManna Renewable Energy pour mettre sur pied une installation de chauffage de l'eau à l'énergie solaire qui fera partie des plus grandes installations de ce type au Canada atlantique. L'entreprise MaManna a également été retenue pour assurer l'installation d'une éolienne de 50 kW. Et l'Université Sainte-Anne a choisi les entreprises Spec Resources Inc. et Ideal Combustion pour installer une fournaise de gazéification de la biomasse d'une puissance de 110 chevaux. Ces trois projets seront mis sur pied au campus principal de l'Université Sainte-Anne à Pointe-de-l'Église, dans le comté de Digby, en Nouvelle-Écosse.

Maya Hayes est originaire de Halifax, N.-É. et étudiante de première année dans l’Option immersion française intégrée (OIFI). Après avoir débutée au niveau intermédiaire en français, elle a beaucoup progressé et a réussi à décrocher un emploi comme animatrice francophone dans les camps organisés Canadian Parents for French - Nova Scotia à Halifax. Elle est très fière d’avoir passé une entrevue en français et d’être sélectionnée à cause de la qualité de son français oral.

Deux aspects qu’elle a beaucoup appréciés de l’option OIFI « étaient les leçons et la façon que les professeurs nous ont enseigné les matériaux. Cela m’a donné un point de vue différent sur la langue française que j’ai beaucoup aimé. »

Félicitations, Maya, et nous sommes convaincus que les enfants du camp de Canadian Parents for French sont chanceux de t’avoir comme animatrice!

Maya Hayes est originaire de Halifax, N.-É. et étudiante de première année dans l’Option immersion française intégrée (OIFI). Après avoir débutée au niveau intermédiaire en français, elle a beaucoup progressé et a réussi à décrocher un emploi comme animatrice francophone dans les camps organisés Canadian Parents for French - Nova Scotia à Halifax. Elle est très fière d’avoir passé une entrevue en français et d’être sélectionnée à cause de la qualité de son français oral.

Deux aspects qu’elle a beaucoup appréciés de l’option OIFI « étaient les leçons et la façon que les professeurs nous ont enseigné les matériaux. Cela m’a donné un point de vue différent sur la langue française que j’ai beaucoup aimé. »

Félicitations, Maya, et nous sommes convaincus que les enfants du camp de Canadian Parents for French sont chanceux de t’avoir comme animatrice!