Prix d'excellence Louis E. Deveau

Le secteur collégial de l'Université Sainte-Anne travaille étroitement avec le secteur des affaires et le milieu associatif de la Nouvelle-Écosse afin d'offrir à ses étudiants des expériences pertinentes de travail et des formations techniques en entreprise. Cette collaboration avec les entreprises est primordiale et elle permet à l'Université Sainte-Anne de mieux adapter ses formations aux besoins du marché du travail et de mettre ses étudiants en contact avec des milieux de travail appropriés. Cette collaboration fait aussi en sorte que nos étudiants trouvent plus facilement un emploi à la fin de leurs études.

Afin de saluer clairement cette collaboration et pour souligner le travail exemplaire des entreprises et associations qui œuvrent dans notre province et qui contribuent à l'essor économique et social de nos communautés, l'Université Sainte-Anne remet à chaque année le Prix d'excellence Louis E. Deveau à une entreprise ou une association de la Nouvelle-Écosse qui se démarque par le rôle prépondérant qu'elle joue dans la société néo-écossaise et plus particulièrement auprès des communautés acadiennes et francophones.

À propos de Louis E. Deveau

Louis E. Deveau, champion de la culture acadienne, a fondé les Algues acadiennes en 1981, établissant ainsi l'industrie des algues marines au Canada. Il a reçu son premier diplôme et son premier doctorat honorifique à l'Université Sainte-Anne, où il a été chancelier de 2006 à 2012. Il est titulaire de trois diplômes honorifiques supplémentaires et de nombreux prix personnels pour ses compétences en entrepreneuriat. Par ailleurs, il a reçu l'Ordre du Canada en 2004 et il a été inscrit au Nova Scotia Business Hall of Fame et décoré de l'Ordre de la Nouvelle-Écosse en 2015.

Récipiendaires

Le Centre acadien a procédé hier après-midi à sa réouverture après trois ans de fermeture. L’évènement a permis au Centre de faire découvrir ses installations aux invités d’honneur, ainsi qu’aux représentants et représentantes du gouvernement provincial, des organismes communautaires et de la grande communauté acadienne locale.

La réouverture officielle, qui a eu lieu à la Bibliothèque Louis-R.-Comeau et qui comprenait des discours de différents intervenants et intervenantes, était suivie d’une visite des lieux et d’une réception dans les locaux du Centre acadien. Près de 90 personnes étaient présentes.

« Après trois années d'absence, le Centre acadien rouvre ses portes, non seulement en tant qu'institution, mais en tant que symbole vivant de résilience, de détermination, de collaboration et d’ouverture du patrimoine acadien sur le monde », expliquait Matthias Duc, directeur du Centre acadien.

Rappelons que le Centre acadien est un centre d’archives fondé en 1972 par J. Alphonse Deveau, historien, écrivain, professeur d’école et pionnier en études acadiennes. Il détient d'importantes collections: des fonds d’archives dont certains datent de l’établissement des Acadiens en Nouvelle-Écosse, une base de données généalogique des familles acadiennes de Clare et un fonds documentaire sur l’Acadie.

Il est maintenant doté d’un triple mandat ; la collecte d’archives acadiennes néo-écossaises; l’évaluation, la description, la classification, l’indexation et l’entreposage des archives pour leur conservation; et, la valorisation des archives par la diffusion de l’information.

Il a un nouveau plan d’affaires centré sur sa mission archivistique, un appui financier du ministère des Communautés, de la Culture, du Tourisme et du Patrimoine de la Nouvelle-Écosse et un archiviste, Matthias Duc, à sa direction.

Alors que l’Acadie du Sud-Ouest de la Nouvelle-Écosse se prépare à accueillir le @lecma2024, un évènement qui rassemblera la diaspora acadienne des quatre coins du monde, le calendrier du Centre acadien ne pourrait pas être plus juste.

Le Centre acadien a procédé hier après-midi à sa réouverture après trois ans de fermeture. L’évènement a permis au Centre de faire découvrir ses installations aux invités d’honneur, ainsi qu’aux représentants et représentantes du gouvernement provincial, des organismes communautaires et de la grande communauté acadienne locale.

La réouverture officielle, qui a eu lieu à la Bibliothèque Louis-R.-Comeau et qui comprenait des discours de différents intervenants et intervenantes, était suivie d’une visite des lieux et d’une réception dans les locaux du Centre acadien. Près de 90 personnes étaient présentes.

« Après trois années d'absence, le Centre acadien rouvre ses portes, non seulement en tant qu'institution, mais en tant que symbole vivant de résilience, de détermination, de collaboration et d’ouverture du patrimoine acadien sur le monde », expliquait Matthias Duc, directeur du Centre acadien.

Rappelons que le Centre acadien est un centre d’archives fondé en 1972 par J. Alphonse Deveau, historien, écrivain, professeur d’école et pionnier en études acadiennes. Il détient d'importantes collections: des fonds d’archives dont certains datent de l’établissement des Acadiens en Nouvelle-Écosse, une base de données généalogique des familles acadiennes de Clare et un fonds documentaire sur l’Acadie.

Il est maintenant doté d’un triple mandat ; la collecte d’archives acadiennes néo-écossaises; l’évaluation, la description, la classification, l’indexation et l’entreposage des archives pour leur conservation; et, la valorisation des archives par la diffusion de l’information.

Il a un nouveau plan d’affaires centré sur sa mission archivistique, un appui financier du ministère des Communautés, de la Culture, du Tourisme et du Patrimoine de la Nouvelle-Écosse et un archiviste, Matthias Duc, à sa direction.

Alors que l’Acadie du Sud-Ouest de la Nouvelle-Écosse se prépare à accueillir le @lecma2024, un évènement qui rassemblera la diaspora acadienne des quatre coins du monde, le calendrier du Centre acadien ne pourrait pas être plus juste.