Actualités

Jimmy Thibeault

Pointe-de-l'Église (N.-É.), le 25 janvier 2023 – Cette rentrée hivernale est synonyme de renouveau pour Jimmy Thibeault, professeur agrégé au Département des études françaises. Alors que le financement de la Chaire de recherche du Canada en études acadiennes et francophones (CRÉAF) prend fin, les projets continuent d'abonder pour le chercheur. L'occasion était donnée de faire un retour sur les activités de la CRÉAF et de découvrir les projets qui l'occuperont dans les prochains mois. 

De 2013 à 2022, la Chaire de recherche du Canada en études acadiennes et francophones a été au cœur de nombreuses activités de recherche à l'Université Sainte-Anne. À travers des collaborations tissées autant dans la francophonie canadienne qu'en France, les travaux qui y ont été menés ont permis de mieux comprendre l'évolution de la conscience identitaire acadienne. 

Les contributions de la CRÉAF ont permis à Jimmy Thibeault de toucher à plusieurs dimensions de la littérature acadienne et franco-canadienne. En plus de l'organisation d'une journée d'étude et de nombreux colloques ainsi que conférences données tant à l'Université Sainte-Anne qu'ailleurs au Canada ou à l'international, ses initiatives de recherche ont conduit à plusieurs publications sur les manières de se représenter le monde dans la littérature francophone de l'Acadie et au Canada. 

Les colloques organisés dans les dernières années ont ainsi mené à plusieurs ouvrages collectifs, dont Au-delà de l'exiguïté. Échos et convergences dans les littératures minoritaires (co-dirigé avec Daniel Long, Désiré Nyela et Jean Wilson), Paroles et regards de femmes en Acadie (co-dirigé avec Michael Poplyansky de la Cité universitaire francophone de l'Université ainsi que Stéphanie St-Pierre et Chantal White de l'Université Sainte-Anne) et France-Québec-Acadie : identités en mouvance, regards croisés (co-dirigé avec Delphine Guedat-Bittighoffer, Nadja Maillard et Maëva Touzeau de l'Université d'Angers).  

En plus de ces publications issues de colloques, Jimmy Thibeault a co-dirigé avec Pamela V. Sing, professeure au Campus Saint-Jean de l'Université de l'Alberta, l'ouvrage Marguerite-A. Primeau, première femme de lettres du Far Ouest canadien, publié en 2019. Plus récemment, il a co-dirigé avec Marie-Lise Auvray, alors stagiaire postdoctorale à l'Université Sainte-Anne, un numéro spécial de la revue Quebec Studies sur la construction identitaire dans la littérature canadienne francophone. Le numéro inclut un texte dans lequel il examine la construction d'une parole féminine dans la littérature franco-ontarienne, en plus de contributions de Tania Grégoire sur Marie-Andrée Gill et de Marie-Lise Auvray sur l'œuvre de Jacques Poulin. 

Bien que le financement ait pris fin, d'autre contributions issues des thèmes de la CRÉAF continueront d'occuper Jimmy Thibeault dans un avenir proche. Déjà, le colloque sur l'œuvre de Simone Chaput, écrivaine franco-manitobaine, et le colloque sur les traces de l'Allemagne dans l'imaginaire franco-canadien, co-organisé notamment avec Marie-Lise Auvray, Michel Mallet de l'Université de Moncton ainsi qu'Emir Delic dans le cadre du congrès de l'Acfas en 2021, ont conduits à certains travaux à paraître dans les prochains mois. Et bien sûr, ces thématiques continueront d'alimenter les recherches de certaines initiatives à plus long terme ! 

C'est toutefois le projet « Les échos du 11 septembre dans les imaginaires sociaux au Canada » qui occupera désormais la majorité du temps de Jimmy Thibeault. Mené en collaboration avec Stéphanie Chouinard (Science politique, Collège militaire royal du Canada) et Chantal White (Études françaises, Université Sainte-Anne) dans le cadre d'une subvention du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), ce projet vise à étudier les tensions entre promesse d'universalité et repli identitaire dans les discours politiques, médiatiques et littéraires depuis le 11 septembre 2001. 

En plus d'assurer la coordination du projet de recherche, Jimmy Thibeault y dirige l'axe de recherche sur les imaginaires sociaux dans la production littéraire au Canada, en particulier celle issue de la francophonie. En utilisant les événements du 11 septembre 2001 comme une balise de transformations identitaires majeures, cet axe de recherche servira à documenter les changements de discours dans la littérature depuis le début du 21e siècle en mettant l'accent sur les tensions identitaires et les relations entre groupes sociaux. 

Appuyée entre autre par une équipe d'étudiantes de l'Université Sainte-Anne, la lecture des ouvrages étudiés dans le cadre du projet touche la transformation des représentations identitaires autour d'un ensemble de grands thèmes, comme la nature, les régions ou la famille. Notamment, Jimmy Thibeault travaille sur un numéro spécial de la revue Quebec Studies sur l'influence de l'œuvre d'Henri David Thoreau sur les tensions et replis observés en lien avec les enjeux écologiques. Nouvellement membre du conseil d'administration du Conseil International d'Études Francophones (CIÉF), il organise également un atelier sur le mourir-ensemble, phénomène de solidarité entre les personnes lors d'événements catastrophiques, à l'occasion du prochain congrès du CIÉF qui se tiendra en juin 2023 à Hammamet, en Tunisie. 

En parallèle, Jimmy Thibeault travaille avec Stéphanie St-Pierre sur une édition critique de deux ouvrages de J. Alphonse Deveau, Le chef des Acadiens et Le Journal de Cécile Murat. Fruit d'un travail de longue date, appuyé notamment par Tania Grégoire, ce projet vise à comprendre l'influence de ces deux œuvres dans la construction identitaire acadienne en Nouvelle-Écosse. 

Ce ne sont donc pas les projets qui manquent pour l'ancien titulaire de la CRÉAF. La fin de la Chaire de recherche du Canada en études acadiennes et francophones marque à la fois une continuité pour des thèmes de recherche emballants et une occasion de développer de nouveaux projets sur la construction identitaire francophone et acadienne.

À propos de la recherche à l'Université Sainte-Anne 

Fière de son caractère francophone, l'Université Sainte-Anne constitue un foyer unique en son genre pour l'apprentissage, la recherche, l'innovation et l'épanouissement en français. En effet, ancrée dans l'Acadie de la Nouvelle-Écosse, l'Université se focalise sur la création et la mobilisation de savoirs nouveaux dans une variété de domaines de pointe particulièrement pertinents pour notre époque. L'Université Sainte-Anne souhaite soutenir une culture de recherche concertée et dynamique, de façon à favoriser le rayonnement et la mise en œuvre de savoirs vitaux et novateurs, destinés à répondre aux besoins de la communauté locale, de la société acadienne et d'un monde en constante mutation. 

Pour plus d'information  

Bureau de la recherche   
Université Sainte-Anne  
Tél. : 902-769-2114  
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La cérémonie de la Remise des certificats et diplômes collégiaux aura lieu le mardi 25 juin prochain aux campus de Pointe-de-l’Église, Halifax et Petit-de-Grat. Toutes les informations pour les finissantes et finissants sont affichées sur notre site web d'études collégiales.

La cérémonie sera également diffusée en direct sur Teams pour ceux et celles qui veulent nous joindre à distance.

La cérémonie de la Remise des certificats et diplômes collégiaux aura lieu le mardi 25 juin prochain aux campus de Pointe-de-l’Église, Halifax et Petit-de-Grat. Toutes les informations pour les finissantes et finissants sont affichées sur notre site web d'études collégiales.

La cérémonie sera également diffusée en direct sur Teams pour ceux et celles qui veulent nous joindre à distance.